Tensions avec les États-Unis: l’Iran quadruple sa production d’uranium enrichi

TÉHÉRAN, Iran — Des agences de presse iraniennes affirment que l’Iran a quadruplé sa production d’uranium faiblement enrichi, dans un contexte de tensions avec les États-Unis après le rejet par Donald Trump de l’accord sur le nucléaire iranien.

Les agences de presse semi-officielles Fars et Tasnim ont toutes deux rapporté la nouvelle lundi.

Selon ces agences, l’uranium produit ne dépasse pas le seuil d’enrichissement de 3,67 pour cent fixé par l’accord sur le nucléaire conclu en 2015 avec les puissances mondiales.

Cependant, un quadruplement de la production signifierait que l’Iran ira probablement au-delà des limites de stocks fixées par l’accord.

L’Iran dit avoir informé l’Agence internationale de l’énergie atomique de sa décision. L’AIEA n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Le président Donald Trump a retiré les États-Unis de l’accord nucléaire avec l’Iran il y a un an.

Dimanche, M. Trump a menacé d’anéantir l’Iran si la République islamique menace de nouveau les États-Unis.

Le chef de la Maison-Blanche a lancé cet avertissement sur Twitter dimanche, quelques heures après la chute d’une roquette près de l’ambassade des États-Unis en Irak, le pays voisin de l’Iran. On ignore encore d’où cette roquette a été tirée.

Plus tôt, Washington avait annoncé le déploiement dans le golfe Persique d’un porte-avions et d’avions de chasse, invoquant des menaces en provenance de l’Iran. De plus, du personnel diplomatique non essentiel a reçu l’ordre de quitter l’Irak.

Cette escalade de tension survient plusieurs mois après que le président Trump eut décidé de retirer les États-Unis de l’accord international conclu en 2015, qui visait à limiter le programme nucléaire iranien en échange d’une levée des sanctions contre l’Iran.

En novembre, l’administration Trump a rétabli les sanctions économiques américaines contre l’Iran.

Les plus populaires