Vaccination: Doug Ford s’est excusé en privé auprès d’un élu autochtone

TORONTO — Le premier ministre ontarien, Doug Ford, s’est excusé auprès d’un député autochtone qu’il avait accusé de court-circuiter la file d’attente pour se faire vacciner contre la COVID-19.

Selon son cabinet, M. Ford a présenté ses excuses de manière privée, vendredi, lors d’un entretien téléphonique avec Sol Mamakwa, qui représente la circonscription de Kiiwetinoong, dans le nord de la province, sous la bannière néo-démocrate.

M. Mamakwa dit avoir demandé au premier ministre de s’excuser publiquement auprès des communautés autochtones de l’Ontario pour ses commentaires qui nuisent selon lui aux efforts de vaccination.

Il affirme avoir remercié M. Ford pour son appel, sans toutefois accepter ses excuses.

Le premier ministre avait tenu ces propos en chambre, la veille, alléguant que des chefs autochtones — qu’il n’a pas nommés — étaient contrariés par le fait que M. Mamakwa a été vacciné dans une collectivité éloignée «à laquelle il n’appartient pas».

Le député du NPD explique avoir été invité par des dirigeants de cette collectivité afin de montrer l’exemple devant des résidants qui hésitent à se faire inoculer. 

Les membres des Premières Nations figurent parmi les groupes prioritaires pour la vaccination en Ontario.

Laisser un commentaire