Vaccins: Pfizer augmente la cadence, ralentissement à prévoir de Moderna

OTTAWA — Pfizer augmente la cadence et est en bonne voie d’atteindre son objectif d’envoyer quatre millions de doses de son vaccin au Canada au premier trimestre. Par contre, un autre ralentissement est à prévoir du côté de Moderna, ce qui rendra plus difficile l’atteinte de son objectif de deux millions pour cette même période. 

Le major général Dany Fortin, en charge de la distribution des vaccins au pays, avait déjà annoncé qu’il s’attend à distribuer plus de 400 000 doses de Pfizer la semaine prochaine et 475 000 doses la dernière semaine de février. Jeudi, il a déclaré que le Canada recevrait 444 000 doses sur une base hebdomadaire pour les deux premières semaines de mars. 

Selon lui, à peu près autant de doses sont à prévoir pour les trois dernières semaines de mars du côté de Pfizer. 

«On s’attend à recevoir des quantités semblables à ce qui est déjà annoncé pour les deux premières de mars. On sera en mesure, très bientôt, de confirmer ces quantités et la distribution au sein des provinces. L’information que j’ai, c’est que c’est très clair qu’on atteint quatre millions à la fin mars», a déclaré M. Fortin, en réponse à une journaliste lors d’une conférence de presse. 

Cette remontée survient après quatre semaines de perturbations dans les livraisons de Pfizer, attribuables à l’agrandissement de son usine en Belgique. 

Moderna 

Les livraisons de Moderna, elles, ont lieu aux trois semaines. La compagnie a elle aussi connu des perturbations dans son envoi de la première semaine du mois de février et elles se poursuivront dans son prochain envoi, prévu dans la semaine du 22 février. M. Fortin dit qu’il y aura 168 000 doses dans cet envoi, ce qui équivaut aux deux tiers des doses prévues. 

La pente serait un peu plus difficile à remonter pour Moderna. Le major général a précisé que la compagnie devra livrer environ 1,3 million de doses lors de ses deux livraisons prévues en mars pour atteindre ses objectifs. Il a du même coup laissé tomber que les livraisons de Moderna pourraient basculer aux deux semaines, mais ne s’est pas avancé sur une date précise.

«On s’attend à ce que leurs capacités de production grandissent d’une façon significative au cours des prochaines semaines», a soutenu M. Fortin. «Le manufacturier nous assure qu’on va atteindre cette cible. On n’a pas de raison de douter. On est en discussions constantes avec eux», a-t-il ajouté. 

Le gouvernement fédéral prévoit qu’il sera toujours possible d’atteindre l’objectif de six millions de doses au total de Pfizer et de Moderna d’ici la fin du mois de mars. Jusqu’à présent, environ 1,4 million de doses de vaccins ont été distribuées aux provinces et aux territoires.

Seringues spéciales

Dès la semaine prochaine, on comptera maintenant six doses, et non cinq, par fiole de Pfizer. Le gouvernement fédéral a déjà commencé à recevoir des seringues à faible volume mort qui permettront de mieux extraire les précieuses doses. M. Fortin soutient que les provinces devraient commencer à en recevoir d’ici le 15 février, à temps pour la prochaine livraison de Pfizer. 

Arianne Reza, sous-ministre adjointe de l’Approvisionnement, soutient que le gouvernement fédéral a déjà commandé «plus de 72 millions de seringues» pour livraison d’ici la fin de l’été. La semaine dernière, la ministre Anita Anand disait s’attendre à en recevoir une première livraison d’un million de seringues, puis une autre livraison d’un million quelques jours plus tard.

M. Fortin n’a pas voulu s’avancer sur le nombre de seringues qui sont en cours de distribution aux provinces à l’heure actuelle. «Toutes les provinces auront des quantités suffisantes pour les prochaines semaines, et d’autres sont à prévoir», a-t-il simplement dit. 

Du côté du Québec, on relance la balle au gouvernement fédéral. 

«Puisque le matériel est acquis par le gouvernement fédéral, c’est ce dernier qui est en mesure de répondre aux questions quant à l’approvisionnement», a écrit Marie-Louise Harvey, porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux, dans un courriel.

Laisser un commentaire