Vague de suicides: une Première nation du Manitoba crie à l’aide

GODS LAKE NARROWS, Man. — Une Première nation du nord du Manitoba tire la sonette d’alarme à la suite d’une vague de suicides survenue cet été dans la communauté.

Des dirigeants de la Première nation de God’s Lake affirment que quatre jeunes se sont suicidés et qu’il y a aussi eu 22 tentatives de suicide.

Dans un communiqué de presse transmis par un groupe représentant les Premières nations du nord du Manitoba, le chef de God’s Lake, Gilbert Andrews, décrit la situation comme une crise et affirme que sa réserve a besoin d’aide.

L’état d’urgence a été déclaré.

La Première nation de God’s Lake est une communauté accessible par avion située à environ 550 kilomètres au nord-est de Winnipeg. Sa population est d’environ 1300 habitants.

Le chef Andrews affirme que des réunions communautaires sont prévues la semaine prochaine pour discuter du problème et élaborer un plan.

«Il s’agit d’une crise à laquelle notre personnel en charge de la santé est confronté tous les jours et nous avons besoin d’aide immédiatement», a déclaré M. Andrews dans le communiqué publié par Manitoba Keewatinowi Okimakanak.

«Nous devons élaborer un plan global en partenariat avec le gouvernement fédéral, écrit-il. Autrement, la crise se poursuivra et nous continuerons à vivre des tragédies et des traumatismes.»

Le grand chef de MKO, Garrison Settee, a précisé que son organisation travaille en étroite collaboration avec les dirigeants de la Première nation.

«Nous avons demandé aux responsables du gouvernement du Canada de veiller à ce que la communauté reçoive les ressources appropriées, telles que des thérapeutes qualifiés, a-t-il soutenu. MKO envoie également notre équipe mobile de réponse aux crises dans la communauté.»