Véhicules électriques: les gouvernements fédéral et ontarien investissent

OTTAWA — Les gouvernements fédéral et ontarien investissent chacun plus de 250 millions $ pour produire en masse des véhicules électriques — et les batteries qui les alimentent — à l’usine Ford de Oakville, en Ontario.

Le premier ministre Justin Trudeau et le premier ministre de l’Ontario Doug Ford doivent annoncer cet investissement commun aujourd’hui.

Il fait partie d’un accord de trois ans d’une valeur de près de 2 milliards $ qui a été annoncé le mois dernier entre le constructeur automobile et Unifor, le syndicat qui représente les travailleurs de l’automobile au Canada.

Le premier ministre Ford doit être à l’usine d’Oakville avec des représentants de la société automobile pour l’annonce.

M. Trudeau et le président d’Unifor, Jerry Dias, vont les rejoindre virtuellement à partir du centre d’innovation et de connectivité de l’entreprise en banlieue d’Ottawa, à Kanata.

L’usine d’Oakville emploie 3400 travailleurs de Ford et M. Dias estime que le rééquipement de l’usine pour produire des véhicules électriques sauverait 3000 de ces emplois.

Du point de vue du gouvernement libéral, cet investissement ne contribuera pas seulement à garantir des emplois bien rémunérés dans le secteur automobile en difficulté. Il espère que cela donnera au Canada un avantage dans la compétition mondiale pour répondre à une possible explosion de la demande de véhicules électriques dans un proche avenir.

Cet investissement s’inscrit également dans l’engagement du gouvernement d’investir dans la transition vers une économie d’énergie propre et renouvelable, dans le but d’atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050.

Il a déjà investi plus de 300 millions $ pour créer un réseau de bornes de recharge rapide pour véhicules électriques à travers le pays. Et il offre des incitatifs allant jusqu’à 5000 $ sur le prix d’achat ou de location de véhicules électriques et hybrides.

Le gouvernement fédéral espère également que le nouvel investissement aidera à stimuler les sociétés minières locales qui produisent le nickel et les autres métaux utilisés pour fabriquer les batteries des véhicules électriques.

Laisser un commentaire