Vélo Québec salue la décision de Québec de mieux protéger les cyclistes

MONTRÉAL – Vélo Québec a salué l’intention du gouvernement du Québec de mettre en place, pour la prochaine saison estivale, deux mesures qui devraient mieux protéger les cyclistes.

Selon les propos tenus vendredi par le ministre des Transports, Jacques Daoust, le gouvernement compte augmenter les amendes reliées à ce qu’on appelle «l’emportiérage», qui vise les automobilistes qui causent un accident de vélo en ouvrant leur portière.

Québec va aussi instaurer une distance minimale de dépassement des cyclistes. On parle d’un écart obligatoire d’un mètre qui devra être respecté entre les automobilistes et les cyclistes.

Pour Vélo Québec, l’ajout de ces deux mesures est «très important». Sur la question de l’emportiérage, Vélo Québec a dit souhaiter que les amendes soient haussées «significativement» et assorties de points d’inaptitude «pour avoir un effet dissuasif».

Le groupe d’intérêt estime que la décision d’aller de l’avant dès ce printemps avec deux mesures importantes témoigne, selon lui, «de la préoccupation du ministre Daoust à l’égard de la sécurité des cyclistes».

«Cela donne un excellent signal, a indiqué par communiqué Suzanne Lareau, présidente-directrice générale de Vélo Québec. Mais on ne doit pas perdre de vue l’ensemble des mesures qui doivent être déposées à l’automne à l’Assemblée nationale dans le cadre d’un projet global de modernisation du Code de la sécurité routière. Un ensemble de mesures qui vont contribuer à augmenter la sécurité des cyclistes et à encourager l’usage du vélo.»

Sur les ondes de Radio-Canada, le ministre Daoust a affirmé avoir été «sensible» à l’appel de l’homme d’affaires Louis Garneau, un ancien coureur cycliste, qui réclamait — avec d’autres intervenants aussi — la mise en place de nouvelles mesures pour assurer la sécurité des cyclistes.

L’annonce survient aussi alors que l’on souligne le triste deuxième anniversaire de la mort de Mathilde Blais à Montréal. Cette jeune cycliste avait été happée mortellement par un camionneur dans un tunnel de la rue Saint-Denis.

Les commentaires sont fermés.

Avec cette loi, est-ce qu’ils pourrait y avoir moins de tolérance sur les infractions continuelles des cyclistes.

Lumières et Arrêts brûlés, non respect du C.S.R en général.

Que des billets d’infractions leurs soient remis en cas de fautes commises.

Tout comme pour les automobilistes, appliquer la Tolérance ZÉRO.

Brûler un STOP = même prix qu’une voiture.
Brûler un feu rouge = même prix qu’une voiture.