Venue du pape François à Montréal: les démarches vont bien, dit Coderre

MONTRÉAL – Le maire de Montréal, Denis Coderre, rapporte que ses démarches dans le but de faire venir le pape François à Montréal en 2017 vont bon train.

«Ça avance très bien, honnêtement. On continue à avoir de la correspondance. Ça chemine bien; ça travaille bien», a-t-il résumé.

Le maire participait lundi à l’annonce de la rénovation de l’Oratoire Saint-Joseph pour une somme de 80 millions $, en présence de trois ministres du gouvernement du Québec et d’une ministre fédérale. Il en a profité pour faire le point sur ses démarches en vue de faire venir le pape François.

Il a relaté avoir des échanges à ce sujet avec les évêques du Canada, être en contact avez «plusieurs cardinaux», en plus d’avoir l’appui du gouvernement du Québec et de celui du Canada. Il a récemment transmis d’autres documents à l’appui de sa demande au Vatican.

À ses yeux, le pape François transcende les questions de religion, ce qui attirerait un public varié pour différentes raisons. «Ça transcende la religion. Le pape François, c’est quelqu’un d’assez unique, qui va amener énormément. C’est toute la question autochtone; c’est toute la question des sans-abris», a souligné le maire.

Il veut tout de même faire les choses en demeurant dans l’ordre du raisonnable. «Il y a toujours une question de coûts» pour le recevoir et assurer la sécurité, a-t-il rappelé.

L’année 2017 sera celle du 375e anniversaire de Montréal et plusieurs activités sont prévues dans ce cadre.

Il s’est montré confiant devant le degré d’avancement de ses démarches. Et comme son point de presse se tenait à l’Oratoire Saint-Joseph, il a fait le lien avec humour: «j’ai le choix entre monter les marches à genoux ou acheter de l’huile Saint-Joseph là», a-t-il conclu.