VÉRIFIÉ: Trump prétend (encore) avoir reçu un prix qui n’existe pas

WASHINGTON — Le président Donald Trump a de nouveau prétendu mercredi avoir reçu en 2016 un prix qui n’existe pas.

Il a aussi incorrectement dénigré feu le sénateur républicain John McCain, dont la veuve a accordé son appui au candidat présidentiel démocrate Joe Biden.

Voici une vérification des propos de M. Trump mercredi.

———–

TRUMP: «J’ai été honoré de recevoir l’appui de la ‘Bay of Pigs Veterans Association’ en 2016 et ils m’ont donné un très beau prix. Je l’affiche fièrement sur un mur très important pour moi.» – Lors d’une cérémonie à la Maison-Blanche en l’honneur d’anciens participants à l’invasion de la baie des Cochons, à Cuba, en 1961.

LES FAITS: Ce prix n’existe pas.

L’association a bel et bien appuyé M. Trump en 2016. C’était la première fois que ce groupe floridien d’anciens combattants ayant participé à l’invasion américaine de la baie des Cochons se rangeait derrière un candidat. Mais cet appui ne s’accompagnait d’aucun prix.

Dans un communiqué publié plus tôt ce mois-ci — quatre ans après les faits et après que M. Trump eut prétendu à de multiples reprises avoir reçu ce prix — le président de l’association, Juan López de la Cruz a tenté de présenter l’appui son groupe en 2016 comme un «prix de reconnaissance».

L’association appuie la campagne de réélection de M. Trump.

___

TRUMP: «Je connais à peine Cindy McCain… Joe Biden était le chien de poche de John McCain. Tellement de MAUVAISES décisions sur des guerres sans fin et le département des Anciens combattants, que j’ai transformé de film d’horreur en GRAND SUCCÈS.» – Sur Twitter.

LES FAITS: M. Trump fait fi des améliorations apportées au département des Anciens combattants par l’administration Obama-Biden, y compris les efforts notables de John McCain pour aider les anciens militaires.

M. McCain a notamment poussé le Sénat à adopter une loi qui permet aux anciens combattants d’obtenir des soins de santé à l’extérieur du réseau gouvernemental, sous certaines conditions. La loi a été signée par le président Barack Obama. Laissant systématiquement de côté les faits, M. Trump a prétendu à de multiples reprises être le seul responsable de l’adoption de cette loi.

Une loi signée par M. Trump en 2018 donne toutefois plus d’ampleur au programme mis sur pied par le président Obama, M. McCain et d’autres législateurs.

La loi porte le nom de trois anciens combattants qui ont ensuite été élus au Sénat ou à la Chambre des représentants, dont M. McCain.

M. Trump se targue souvent que le département des Anciens combattants ait réduit ses listes d’attente ou que des soins de santé mentale soient disponibles le jour même, mais ces améliorations trouvent leur origine dans l’administration Obama. Au moment de son élection, d’importants groupes d’anciens combattants avaient demandé au président Trump de laisser le secrétaire Bob McDonald en poste, pour qu’il puisse continuer son travail. M. Trump a plutôt confié le poste à un des adjoints de M. McDonald.

Une étude publiée en 2019 par le Journal of the American Medical Association a noté une réduction des listes d’attente au département des Anciens combattants entre 2014 et 2017, une période largement couverte par l’administration Obama. La satisfaction des patients du département était aussi en hausse.

Si le département des Anciens combattants a obtenu de bonnes notes pendant l’administration Trump, l’affirmation du président que tout le crédit lui en revient est inappropriée.

Cindy McCain a offert son appui à Joe Biden mardi. Son mari avait été le candidat présidentiel républicain en 2008.

Laisser un commentaire