Victoire du Lightning: les partisans du Canadien entre peine et fierté

MONTRÉAL — Il y avait des larmes dans les rues du centre-ville de Montréal mercredi soir, alors que le Canadien concluait sa quête de la coupe Stanley par une défaite de 1-0 contre le Lightning de Tampa Bay.

Les partisans à l’extérieur du Centre Bell, où de grandes foules se sont rassemblées lors des matchs, avaient gardé espoir jusqu’à la dernière seconde. «Un seul but», s’exclamaient certains durant la soirée.

Vince Liburdi, un partisan, a salué la performance de l’équipe en séries éliminatoires – et sa première participation à la finale de la Coupe Stanley depuis 1993.

Le parcours était improbable dès le départ pour le Canadien. L’équipe a terminé la saison de la LNH au 18e rang de la ligue et au quatrième échelon de la section Nord, qu’elle allait remporter.

Pour de nombreux partisans, l’équipe a renait en séries éliminatoires – c’est d’avoir renversé un déficit de 3-1 lors de sa série de premier tour contre les Maple Leafs de Toronto qui a rendu l’exploit possible.

«Nous avons vaincu Toronto après un retard de 3-1 et nous avons balayé Winnipeg en quatre matchs, qui était une équipe assez forte, ils ont battu Edmonton. Et Vegas, je veux dire, ces gars sont des monstres et nous avons réussi à nous en sortir aussi, alors vous savez quoi, nous allons juste garder espoir ce soir et je pense que nous allons gagner», a déclaré Steve Abbott alors qu’il attendait le début du match dans un bar du Plateau-Mont-Royal.

De nombreux partisans, y compris certains qui ont parcouru de longues distances uniquement pour être à Montréal, ont décrit le fait de voir l’équipe se qualifier pour la finale de la Coupe Stanley pour la première fois en 28 ans comme une expérience unique.

Parmi la foule qui assistait à une projection publique du match à la Place des festivals, à Montréal, lundi soir, il y avait une famille qui avait voyagé d’Edmonton pour encourager l’équipe. Dans l’aréna, il y avait aussi des partisans – venant d’aussi loin que Toronto et Winnipeg – qui étaient venus à Montréal pour encourager l’équipe qu’ils avaient choisi de soutenir plutôt que celles de leur ville d’origine.

Pour certains partisans, le parcours des séries éliminatoires pour le Tricolore était bien plus que du hockey.

«En ces temps de COVID, j’ai l’impression que ç’a ravivé l’esprit de la ville, quelque chose à espérer, quelque chose pour nous unir à nouveau et simplement garder les choses excitantes», a déclaré Tara Chevrier alors qu’elle se dirigeait pour assister au match.

Malgré la défaite, pour de nombreux partisans, la première apparition du Canadien lors d’une finale de la Coupe Stanley depuis que l’équipe a remporté le Saint-Graal du hockey il y a 28 ans, était une victoire en soi.

«J’ai des sentiments mitigés, a déclaré Jeremy Climaco à l’extérieur du Centre Bell après le match. Nous l’avons fait, nous nous sommes rendus jusqu’ici, lors d’une année difficile, après tout ce qui s’est passé dans le monde, c’est le meilleur moment que j’ai pu vivre en tant que Montréalais.»

Pour certains partisans, le succès de jeunes joueurs comme Cole Caufield – qui a fait ses débuts dans la LNH le 26 avril – Nick Suzuki et Tyler Toffoli, ainsi que la solide performance du gardien vétéran Carey Price leur donne de l’espoir pour l’an prochain.

«Malgré notre saison, nous sommes tout de même rendus en finale. Je suis fier que nous y soyons arrivés et je pense que l’année prochaine nous allons revenir et nous allons la gagner», a déclaré Aaron Faynshteyn.

Alors que la quête de l’équipe a été ponctuée de célébrations, il y a également eu des scènes de violence à deux reprises, alors que la police de Montréal a utilisé des gaz lacrymogènes contre des partisans qui célébraient à l’extérieur du Centre Bell.

Après une victoire en prolongation contre Vegas lors de la Fête nationale du Québec, le 24 juin – qui a expédié l’équipe en finale – les partisans ont célébré à l’extérieur de l’aréna avec des feux d’artifice et quelques cas de vandalisme. Huit voitures de police ont été vandalisées cette nuit-là et plus d’une douzaine de personnes ont été arrêtées. Il y a également eu quatre arrestations lundi soir.

Aucun feu d’artifice n’a été tiré à l’extérieur du Centre Bell mercredi soir.

———

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.