Vidéo virale: le Dr Horacio Arruda s’excuse et pleure

QUÉBEC — Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, s’est excusé mardi d’avoir tourné une vidéo que plusieurs ont jugée de mauvais goût.

Un vidéoclip dans lequel le Dr Arruda danse de façon décontractée et avec humour avec l’artiste Rod le Stod a été publié lundi sur les réseaux sociaux.

Rod le Stod avait indiqué que l’argent amassé grâce au clip serait «remis à un organisme aidant les jeunes itinérants à Montréal».

Or, le Refuge des jeunes de Montréal s’est vite dissocié de cette initiative parce qu’«on trouve ça trop tôt, pendant que la souffrance est si grande», a indiqué le chanteur Dan Bigras, qui est porte-parole du refuge.

«Quand on associe le nom du #RefugeDesJeunes comme crédibilité, la moindre des choses serait d’appeler au refuge», a-t-il également rappelé.

Mardi, alors qu’il était aux côtés du premier ministre François Legault, Horacio Arruda s’est confondu en excuses. Il a déclaré n’avoir jamais voulu blesser qui que ce soit.

Il a relaté vérifier toutes les nuits, à 2 heures du matin, le nombre de décès dans la province, des vraies personnes, a-t-il insisté.

«Et j’ai le coeur qui me tourne», a-t-il déclaré, visiblement ému, avant de marquer une longue pause.

«Si la performance que j’ai faite (…) a fait de la peine ou insulté les familles qui sont endeuillées, je vous présente mes plus sincères excuses.»   

Les paroles de la chanson sur laquelle le Dr Arruda a dansé ont fait réagir plusieurs internautes: «Partout sur la Terre y’a un oragio/Mon paratonnerre c’est Horacio/On est chanceux d’avoir François Legault/Suspends tous mes droits, j’te donne le go».

Lundi soir, la directrice générale du Refuge des jeunes, France Labelle, avait précisé qu’en «raison du malaise que nous éprouvons et en soutien aux personnes touchées de près par cette situation de crise, dont des personnes en situation d’itinérance, nous préférons nous en dissocier», ajoutant toutefois que l’organisme reconnaît les bonnes intentions de cette initiative.

Le Dr Arruda a promis de ne plus utiliser les réseaux sociaux «dans ce contexte-là» pour communiquer avec les Québécois. Dorénavant, il leur écrira, a-t-il précisé.