Vince McMahon aurait payé 12 millions $ pour faire taire des victimes selon le WSJ

NEW YORK — Imprésario de longue date de la WWE — empire américain du catch —, Vince McMahon aurait accepté de débourser plus de 12 millions $ lors des 16 dernières années pour réduire au silence des allégations d’inconduites sexuelles et d’infidélité, selon le Wall Street Journal.

Cette somme est considérablement plus grande que ce qui était connu dans la sphère publique.

Toujours selon le média américain, quatre femmes — toutes anciennement liées avec la WWE — ont signé des contrats avec l’homme de 76 ans qui leur interdit de parler de leur relation avec ce dernier.

McMahon a quitté le poste de président et de PDG de la WWE en mi-juin pour le temps de l’investigation concernant les allégations de mauvaises conduites.

Au moment de l’annonce, le Wall Street Journal avait alors déclaré que McMahon avait payé 3 M$ à une ancienne parajuriste qui avait dit avoir vécu du harcèlement sexuel sur son lieu de travail.

McMahon continue toutefois de superviser le volet créatif de la WWE pendant l’investigation.

La WWE a nommé la fille de Vince, Stephanie McMahon, comme présidente et PDG par intérim pour la durée de l’enquête.

La compagnie a mentionné qu’elle ne fera aucun commentaire d’ici la fin de l’investigation.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.