Violences dans un pénitencier du Manitoba: des agents correctionnels inquiets

WINNIPEG — Une récente éclosion de violence à l’Établissement de Stony Mountain, un pénitencier situé à Rockwood, au Manitoba, inquiète le syndicat qui représente les agents correctionnels en poste à cette institution fédérale.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) signale que six détenus viennent d’être accusés pour les agressions au couteau de deux autres détenus, des hommes âgés de 24 et 45 ans, survenues dimanche dernier. Les deux victimes ont été gravement blessées et transportées à l’hôpital.

Des accusations de tentative de meurtre et de voies de fait graves ont été portées à propos de ces deux agressions. 

James Bloomfield, président régional Syndicat des agents correctionnels du Canada, affilié à la CSN, affirme que le nombre d’agressions a augmenté de façon significative à l’Établissement de Stony Mountain depuis que la routine des détenus a été changée en raison de la panémie de COVID-19.

L’Établissement de Stony Mountain, situé à environ 25 kilomètres de Winnipeg, a commencé ses activités en janvier 1877. Des quatre prisons fédérales construites au Canada au XIXe siècle, il est le seul qui est toujours en fonction.

Les trois sites du pénitencier peuvent accueillir environ 800 détenus.