Voici ce qu’on peut attendre de Joe Biden dans l’immédiat

WASHINGTON — Joe Biden a une longue liste de tâches à accomplir pendant les premiers jours de sa présidence et plusieurs engagements à respecter à plus long terme.

Au sommet de sa liste trône l’obtention du feu vert du Congrès pour son plan de 1900 milliards $ US pour combattre le coronavirus et les difficultés économiques qui l’accompagnent.

Mais les changements climatiques, les soins de santé et autres dossiers réclameront aussi son attention — et des sous. Dans l’ensemble, M. Biden a mis de l’avant de multiples promesses (dont les détails restent parfois flous) dans plusieurs domaines.

Si on se fie à ses engagements électoraux et à une note récente de Ron Klain, qui sera son chef de cabinet, voici ce qu’on peut attendre dans l’immédiat, un peu plus tard et éventuellement:

MERCREDI, après son investiture, principalement par décret:

– Une déclaration que les États-Unis réintègrent l’Accord de Paris sur les changements climatiques.

– Une déclaration que les États-Unis réintègrent l’Organisation mondiale de la Santé.

– Des normes éthiques pour son administration et l’interdiction aux autres composantes du gouvernement d’interférer avec les activités du département de la Justice.

– Lancement d’un processus pour restaurer une centaine de mesures sanitaires et environnementales créées par l’administration Obama, puis abolies ou affaiblies par Donald Trump.

– Lancement d’un processus qui pourrait voir les États-Unis rejoindre l’entente qui vise à freiner le programme nucléaire iranien en retour d’une aide économique.

– Directive pour mettre fin aux restrictions de voyage qui ciblent les visiteurs arrivant de plusieurs pays majoritairement musulmans.

– Directive pour empêcher la déportation de gens arrivés illégalement aux États-Unis à l’enfance.

– Directive pour rendre obligatoire le port du masque sur les sites fédéraux et lors des déplacements entre États. On demandera aux autres de porter le masque pendant cent jours.

– Mesures pour prolonger les restrictions sur les évictions et les forclusions en vigueur pendant la pandémie.

– Envoi au Congrès d’une loi pour resserrer le contrôle sur les armes à feu et pour abolir les mesures qui empêchent les manufacturiers d’armes d’être tenus responsables de leur utilisation.

– Envoi au Congrès d’une loi pour ouvrir un chemin à la citoyenneté américaine pour quelque 11 millions d’immigrants illégaux et pour protéger ceux qui sont arrivés illégalement aux États-Unis comme enfants.

___

JEUDI

— Mesure exécutive pour détailler un élargissement du dépistage du virus, protéger les travailleurs et imposer de nouvelles normes de santé publique.

___

VENDREDI

— Directives aux agences de prendre des mesures immédiates pour offrir une aide économique en réponse à la pandémie.

___

D’ICI LE 1ER FÉVRIER

— Mesures exécutives pour renforcer les clauses «Buy American».

— Mesures exécutives pour combattre les changements climatiques.

— Premières étapes pour élargir l’accès aux soins de santé pour les femmes moins bien nanties, pour les femmes de couleur et pour d’autres segments de la population.

– Premières étapes pour réunir les familles toujours séparées à la frontière avec le Mexique. 

___

PLUS TARD (ou peut-être avant)

— Voir à ce que cent millions de doses de vaccin aient été administrées avant la fin de ses cent premiers jours.

– Assurer l’ouverture et le fonctionnement de cent centres fédéraux de vaccination lors de son premier mois au pouvoir.

– Faire appel au  «Defence Production Act» pour faciliter la production de biens de première nécessité face à la pandémie.

– Obtenir l’approbation d’un ensemble de mesures de 2000 milliards $ US pour faire des États-Unis un émetteur neutre de GES d’ici 2050.

– Éliminer là où c’est possible les échappatoires fiscales dont profitent des entreprises.

– Définir avant cent jours un programme pour lutter contre l’itinérance.

— Interdire les déportations pendant cent jours, puis restaurer le principe de l’administration Obama de déporter les étrangers qui menaceraient la sécurité nationale ou qui ont commis des crimes en plus de se trouver au pays illégalement, faisant ainsi reculer la vaste politique de déportation de M. Trump des dernières années.

– Mettre fin au financement de la construction du mur le long de la frontière avec le Mexique.

– D’ici cent jours mettre sur pied une commission de supervision de la police pour combattre le racisme institutionnel.

– Rétablir les lignes directrices fédérales, publiées par M. Obama et révoquées par M. Trump, pour protéger l’accès des étudiants trans aux sports, toilettes et vestiaires correspondant à leur identité.

– Garantir que les impôts de quiconque gagne moins de 400 000 $ US par année ne seront pas augmentés.

– Appuyer une augmentation du salaire minimum à 15 $ US l’heure.

– Par Darlene Superville et Will Weissert, The Associated Press

Laisser un commentaire