Voici les mesures annoncées par Ottawa pour aider les PME en difficulté

TORONTO — Les petites et moyennes entreprises (PME) ont reçu vendredi un coup de pouce du premier ministre Justin Trudeau, qui a annoncé de nouvelles mesures d’aide aux entreprises touchées par la crise de la COVID-19.

Les mesures qu’il a annoncées comprennent:

Des subventions salariales:

Le gouvernement fédéral subventionnera 75 % des salaires des travailleurs des PME admissibles touchées par la crise de la COVID-19, une augmentation par rapport à la subvention de 10 % annoncée précédemment. La subvention, qui sera antidatée au 15 mars, aidera les entreprises qui ont demandé à leurs employés d’interrompre ou de réduire leur travail de continuer à rémunérer leur personnel.

Des prêts:

Le gouvernement a lancé le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes, qui impliquera bientôt des banques, accordera des prêts garantis d’un maximum de 40 000 $ aux petites entreprises et aux organismes à but non lucratif. Ces prêts ne comporteront aucun intérêt pendant la première année et un maximum de 10 000 $ pourrait être radié du prêt au remboursement.

Le gouvernement accordera également 12,5 milliards $ de prêts supplémentaires par l’entremise d’Exportation et développement Canada et de la Banque de développement du Canada pour aider les PME à répondre à leurs besoins opérationnels de trésorerie.

Des reports de paiements de taxes:

Les paiements de taxe sur les produits et services (TPS) et de taxe de vente harmonisée (TVH) seront reportés, tout comme les droits de douanes, jusqu’à la fin juin. Ces mesures sont équivalentes à l’octroi de 30 milliards $ de prêts sans intérêt aux entreprises, a calculé M. Trudeau. Cela permettra aux entreprises de conserver l’argent qu’elles auraient envoyé au gouvernement et de l’utiliser pour des besoins immédiats.

Les plus populaires