Voici les points saillants du budget 2021-2022 du gouvernement du Québec

QUÉBEC — Voici les points saillants du budget 2021-2022 déposé jeudi par le ministre des Finances, Eric Girard:

– Le Québec s’enfonce dans les déficits et repousse de deux ans (en 2027-2028) le retour prévu à l’équilibre budgétaire. Le déficit pour l’année en cours atteint comme prévu 15 milliards $, mais il sera plus important qu’anticipé les deux années suivantes, soit 12,3 milliards $ (au lieu de 8 milliards $) en 2021-2022, et 8,5 milliards $ (au lieu de 7 milliards $) en 2022-2023. En trois ans, de 2020 à 2023, le gouffre financier du Québec atteindra donc 35,8 milliards $, au lieu de 30 milliards $ comme prévu en novembre.

– La loi actuelle oblige le Québec à retrouver l’équilibre en cinq ans après un déficit, ce qui nous mène à 2025-2026. Mais le gouvernement choisit de prolonger l’échéance à sept ans, et sera donc forcé de modifier la loi.

– Malgré la pandémie, le fardeau fiscal des contribuables n’est pas alourdi: pas de nouvelle hausse de taxe ou d’impôts. Pas non plus de réduction des services publics à l’horizon.

– Le gouvernement mise sur une augmentation des transferts en santé en provenance du gouvernement fédéral pour espérer un jour retrouver le chemin de l’équilibre budgétaire. Pour financer le réseau de la santé, Québec exige que la part d’Ottawa passe de 22 à 35 %, ce qui ajouterait quelque 6 milliards $ dans les coffres québécois.

– Le gouvernement fait preuve d’optimisme et anticipe une forte croissance économique, qui atteindrait 4,2 % en 2021, suivie d’un autre bond de 4 % en 2022. On prévoit retrouver le plein emploi dans deux ans.

– La pandémie aura grugé en deux ans 8,9 milliards $ de fonds publics.

– Le budget total de dépenses du gouvernement atteindra 121,8 milliards $ cette année. Comme toujours, le réseau de la santé aura la part du lion, grugeant 52,3 milliards $. Québec prévoir ajouter 10 milliards $ au réseau de la santé d’ici cinq ans. Le budget de l’éducation sera de 18,3 milliards $ et les autres ministères se partageront des miettes.

Laisser un commentaire