Voici quelques citations de la journée de samedi dans la campagne électorale

Voici quelques citations de la journée de vendredi dans la campagne électorale:

—–

«Mme Bourdon n’arrête pas d’embarrasser les deux partis qui la veulent comme candidate. J’ai dit assez tôt que cette personne n’était pas digne de confiance. Si la CAQ veut continuer à démontrer que M. Legault et son équipe ont manqué de jugement en voulant recruter quelqu’un qui n’est pas digne de confiance, je les laisse faire. L’Autorité des marchés publics a l’autorité pour déclencher ses propres enquêtes et lit les journaux».

— Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, réagissant à la demande de la CAQ à l’Autorité des marchés publics de se pencher sur la gestion de la candidate libérale, aussi pressentie par la CAQ, Gertrude Bourdon au CHU.

—–

«Si Mme Bourdon s’était rendue à l’étape de dire »Oui, je souhaite me porter candidate », il y aurait eu un processus assez rigoureux et exhaustif de vérifications qui aurait été fait. C’est possible qu’à ce moment-là, des informations seraient ressurgies qui auraient pu mettre en cause la pertinence de sa candidature.»

— La candidate caquiste Geneviève Guilbault défendant la cour assidue de son parti à Mme Bourdon.

—–

«Les États-Unis sont un grand ami et allié du Canada, mais clairement M. Trump ne l’est pas (…). Il n’est certainement pas un allié et ne se comporte pas comme un allié, et pas qu’avec le Canada. Il n’est certainement pas un allié très fort.»

— Le chef du PLQ Philippe Couillard livrant ses impressions sur le président des États-Unis.

—–

««La fédération (des établissements d’enseignement privés)  ne tient pas en compte le fait que beaucoup d’écoles et d’enfants vont transférer vers le public, mais aussi que d’autres vont rester dans le privé. Et que pour ces écoles et ces enfants, l’État ne déboursera plus d’argent. Mais honnêtement, même si cette mesure était à coût nul, ce serait une bonne idée parce que ça permettrait d’avoir un système juste et équitable. C’est l’objectif: donner les mêmes chances à tous les enfants.»

— Gabriel Nadeau-Dubois, défendant la proposition de Québec solidaire d’éliminer le financement public des écoles privées dans un délai de quatre ans.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie