Voici quelques citations de la journée de samedi dans la campagne électorale

Voici quelques citations de la journée de samedi dans la campagne électorale:

—–

«Je me suis sentie attaquée comme citoyenne. Comme citoyen, se sentir piégé, c’est le contraire de la démocratie, des valeurs libérales, de notre liberté individuelle. Je voudrais que tous les citoyens du Québec se mettent à ma place.» — La candidate libérale Gertrude Bourdon, au sujet d’un échange de textos rendu public par la CAQ sur leurs discussions avant qu’elle ne décline l’invitation du parti.

—–

«De un, la CAQ a surinterprété ce qu’elle a dit, et de deux, ils ont tenté de la piéger. Ils ont éventé l’annonce de sa candidature dans les journaux le jour où elle allait rencontrer M. Legault. Quand j’ai rencontré Mme Bourdon, j’ai réalisé qu’elle n’est pas le genre de femme à accepter ce type de pression.» — Le premier ministre et chef libéral Philippe Couillard, à propos de la controverse entourant sa candidate Gertrude Bourdon.

——

«Je ne sais pas qui a piégé qui. Moi, ce que je dis, c’est que la vérité a ses droits (…) Je vais laisser les Québécois juger.» — Le chef de la CAQ, François Legault, concernant la divulgation des textos échangés avec Gertrude Bourdon et un haut responsable de la CAQ

—– 

«Un cadre financier qui est fondé sur de l’argent imaginaire qu’on va aller chercher, c’est … du charlatanisme.» — Le chef du PQ, Jean-François Lisée, à propos du prochain cadre financier de la CAQ.

—–

«Parce que ce sont les pires.» — Jean-François Lisée, révélant pourquoi le PQ avait décidé de s’en prendre au cadre financier des caquistes plutôt qu’à celui des libéraux

—–

«La science nous dit que de créer plus d’autoroutes, ça ne fonctionne pas. La vérité, c’est que de construire plus d’autoroutes, c’est une idée des vieux partis, c’est une vieille idée.» — Le co-porte-parole de QS Gabriel Nadeau-Dubois, concernant l’idée de bâtir un troisième lien entre Québec et Lévis.

Les plus populaires