Voici quelques citations de la journée de vendredi dans la campagne électorale

Voici quelques citations de la journée de vendredi dans la campagne électorale:

«J’aime magasiner, mais quand je magasine, je me rends au magasin, quand le magasin vient à ma porte, j’appelle ça être sollicitée.» – Gertrude Bourdon, candidate vedette du Parti libéral et gestionnaire chevronnée dans le domaine de la santé, à propos de ses discussions avec la CAQ et le PQ.  

—–

«Je suis très, très fier de mon coup. Ça a été beaucoup plus facile ma rencontre avec Mme (Danielle) McCann que ma rencontre avec Mme Bourdon, qui disait: « Ben, je ne veux pas rouvrir l’entente avec les spécialistes, je ne veux pas vraiment revoir le mode de rémunération des médecins de famille, il faut mettre beaucoup d’argent dans les hôpitaux ».» – François Legault, en présentant sa candidate pressentie pour occuper le poste de ministre de la Santé.

—–

«Les Québécois n’aiment pas qu’on les prenne pour acquis (…). Ce n’est pas dans la poche. Ne faites pas vos conseils de ministres, n’achetez pas vos rideaux.» – Jean-François Lisée, à propos du fait que Philippe Couillard et François Legault ont déjà désigné leur éventuelle ministre de la Santé.

——

«Pense-t-il vraiment (François Legault) qu’un jeune âgé entre 18 et 21 ans a quelque problème que ce soit à obtenir du cannabis? Quelqu’un croit ça, sérieusement? De qui va-t-il l’acheter? Les Hells Angels! Ah, c’est formidable.» – Philippe Couillard, concernant la proposition de la CAQ de porter à 21 ans l’âge limite pour consommer du cannabis.

—–

«Manon (Massé) répondait à une question qui a initialement été posée en anglais. Vous connaissez les défis de Manon avec l’anglais. Sa réponse n’était pas claire. Ça a semé la confusion et, par la suite, elle était encore dans cette confusion-là. Mais quelques minutes plus tard, elle a rectifié.» – Gabriel Nadeau-Dubois, qui a rectifié le tir pour Québec solidaire, en affirmant clairement qu’il n’y a qu’une seule langue officielle au Québec, le français.