Voie de contournement à Lac-Mégantic: Garneau croit possible d’accélérer

MONTRÉAL – Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, se dit optimiste quant à la possibilité d’«accélérer le processus» dans le dossier de la voie ferroviaire de contournement à Lac-Mégantic.

À l’heure actuelle, en vertu du projet qui a été lancé, la construction de la voie de contournement devrait débuter en 2021 pour être prête en 2023. Des études doivent auparavant être complétées par la firme Aecom en vue de l’aménagement de cette voie de contournement de 12 kilomètres.

Le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier, trouve l’échéancier bien long. Il en a d’ailleurs déjà discuté avec le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui s’était engagé à travailler avec la municipalité, et à voir s’il ne serait pas possible d’accélérer les choses.

Interrogé à ce sujet, vendredi, alors qu’il était de passage à Montréal, le ministre Garneau s’est montré confiant. «Moi, je suis… je dirais, optimiste qu’on peut travailler ensemble et accélérer. Si on travaille tous ensemble, je pense qu’on peut le faire», a commenté le ministre des Transports.

Avec la Ville, l’entreprise et le gouvernement du Québec, il se dit prêt à «faire tout notre possible pour accélérer le processus qui existe en ce moment».

«L’étude prend un certain temps. Il y a des évaluations qui doivent se faire. On a déjà des évaluations sur les coûts, mais il faut les raffiner. Il faut faire des évaluations vis-à-vis le côté environnemental», a-t-il ajouté.

Le 6 juillet 2013, 47 personnes étaient décédées, à Lac-Mégantic, lorsqu’un train transportant du pétrole brut avait dévalé une pente et déraillé au centre-ville de cette petite municipalité.