Voie de contournement de Lac-Mégantic: la coalition réaffirme son soutien au tracé

MONTRÉAL — La Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic choisit de confirmer son soutien au tracé de voie de contournement de Lac-Mégantic, sous certaines conditions.

Alors que l’examen du projet par l’Office des transports du Canada (OTC) est toujours en cours, la coalition souhaite faire pression sur l’organisme de réglementation pour que la sécurité et la protection de l’environnement soient assurées.

Parmi ses conditions, elle exige une réduction de la vitesse de 64 km/h à 40 km/h des trains de marchandises dans les zones résidentielles et le parc industriel de Lac-Mégantic.

«On ne peut pas accepter comme coalition que des trains transportant des matières dangereuses passent à moins de 1000 pieds (300 mètres) d’une usine de l’importance de Tafisa à 40 milles à l’heure (64 km/h)», indique le porte-parole de la coalition, Robert Bellefleur.

Cette usine, qui fabrique des panneaux de particules de bois, est l’un des principaux employeurs de Lac-Mégantic.

Selon des études consultées par la coalition, même des wagons-citernes plus modernes ne peuvent être garants de sécurité à cette vitesse.

«À 40 milles à l’heure, la vitesse est dangereuse pour le transport de citernes, surtout si c’est un convoi de 200 wagons et plus. Imaginez-vous l’inertie ?», questionne M. Bellefleur, précisant que la ville est entourée de pentes.

Du côté environnemental, la coalition demande la mise en place de mesures additionnelles, notamment pour protéger les zones humides et la nappe phréatique à Frontenac.

L’OTC a justement réclamé une évaluation plus précise des impacts environnementaux de la voie de contournement dans sa dernière décision, en décembre.

Enfin, la coalition veut que les demandes et les garanties exigées par les municipalités et les résidents touchés par le projet soient respectées.

Le comité exécutif de la coalition s’est réuni en fin de semaine pour adopter cette position, à la suite de la publication d’un article de La Presse Canadienne sur le sujet.

Rappelons qu’au printemps dernier, la coalition avait retiré son appui au projet dans la forme alors présentée, même si elle a toujours soutenu le principe d’une voie ferroviaire qui contourne le centre-ville de Lac-Mégantic.

Cela fera bientôt 10 ans que la pire tragédie ferroviaire du Canada s’est produite en Estrie. Le 6 juillet 2013, 47 personnes perdaient la vie lorsqu’un train rempli de pétrole brut venait de dévaler une pente en amont de la municipalité avant de dérailler en plein centre-ville de Lac-Mégantic, déclenchant des explosions et un immense incendie.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.