Vol d’une cargaison de homard: Facchino souhaite se faire payer un 3e avocat

CARAQUET, N.-B. — De retour en cour, jeudi à Caraquet, Dyno Facchino, un Québécois accusé d’un vol d’une cargaison de homard évaluée à un million de dollars, en juillet 2016, à Grande-Anse, a présenté une requête de type «Rowbotham» par laquelle sa défense serait assumée par l’État.

La demande a été faite au juge Camille Vautour, de la Cour provinciale de Caraquet, par l’avocat criminaliste du Québec, Frédéric Rousseau.

L’aide juridique du Nouveau-Brunswick refuse d’assigner un nouvel avocat pour la défense de l’accusé après que ce dernier eut congédié deux avocats nommés par la province.

Dyno Facchino souhaite que l’État lui paie les services de maître Rousseau pour assurer sa défense durant son procès qui doit durer une quinzaine de jours dans lequel une cinquantaine de témoins sont attendus.

Le juge Camille Vautour rendra sa décision sur cette demande mardi prochain.

S’il refuse la demande, Dyno Facchino devra se représenter seul.

Facchino est incarcéré depuis le début du mois de mai 2018 à Dalhousie après avoir terminé un terme d’emprisonnement de 22 mois au Québec pour avoir dérobé une cargaison de fromage d’une valeur de 210 000 $ chez Agropur à Beauceville, en juin 2016.

(collaboration Réjean Hébert CKRO)