Vol PS752: L’Iran promet de remettre les boîtes noires à l’Ukraine

OTTAWA — Le Canada voit comme un «développement positif» l’intention annoncée par les autorités iraniennes de remettre les boîtes noires de l’avion abattu par un missile iranien le 8 janvier dernier.

Mercredi matin, durant une assemblée de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) à Montréal, les représentants iraniens ont annoncé leur décision «de transférer les boîtes noires de l’Iran vers l’Ukraine ou la France pour que les boîtes noires puissent être lues et analysées», a fait savoir le ministre canadien des Affaires étrangères.

«C’est des mots qui sont bienvenus. Ça fait des semaines que les (familles des) victimes attendent d’avoir cette nouvelle-là», a déclaré le ministre François-Philippe Champagne à sa sortie des Communes, mercredi après-midi.

«C’est un développement positif, mais j’attends de voir les boîtes noires effectivement en Ukraine», s’est-il empressé d’ajouter, soulignant, une fois de plus, qu’il juge les autorités iraniennes à «leurs actions et non (à) leurs paroles».

Ces boîtes noires sont essentielles pour l’enquête menée sur l’écrasement de l’appareil de l’Ukraine International Airlines. Le vol PS752 survolait Téhéran lorsqu’il a été abattu, tuant les 176 personnes à bord. Parmi les victimes, on comptait 55 citoyens canadiens.

Depuis plus de deux mois, la communauté internationale réclame une enquête et ces boîtes noires pour mener cette enquête. Le Canada est convaincu que l’Iran n’a pas l’expertise nécessaire pour étudier les boîtes et propose que leur examen se fasse en France, par des experts internationaux.