Vols interrégionaux: demande de tarifs inférieurs par des chambres de commerce

MONTRÉAL — Une organisation qui représente plus de 50 000 entreprises québécoises demande au gouvernement du Québec de rendre tous les vols d’avion interrégionaux admissibles au tarif plafonné à 500 $ le billet, plutôt que seulement les vols qui relient les régions aux grands centres.

Dans une lettre transmise jeudi au ministre des Transports, François Bonnardel, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) affirme que le manque d’admissibilité aux billets d’avion à 500 $ limite les déplacements interrégionaux. La Fédération recommande de retirer l’obligation des passages dans les aéroports commerciaux des communautés métropolitaines de Montréal et de Québec et que l’offre soit ouverte à l’ensemble des liaisons aériennes régionales commerciales dans les régions québécoises.

Le président-directeur général de la FCCQ, Charles Milliard, soutient que l’accès au transport aérien régional est primordial pour favoriser la vitalité et le rayonnement économique des régions.

M. Milliard ajoute que l’incertitude actuelle sur l’assiduité des vols est un enjeu supplémentaire qui mériterait d’être abordé dans le cadre d’un forum régulier entre le ministre, son ministère et les intervenants ainsi que les usagers sur le terrain. La FCCQ demande donc au gouvernement de mettre sur pied un comité de suivi des impacts et des retombées du Programme d’accès aérien aux régions (PAAR).

Le programme qui est entré en vigueur le 1er juin comporte deux volets: un destiné aux résidants des régions éloignées _ Abitibi-Témiscamingue, Côte-Nord et Basse-Côte-Nord, Bas-Saint-Laurent, Gaspésie, Îles-de-la-Madeleine, Saguenay-Lac-Saint-Jean, Eeyou Istchee Baie-James et Whapmagoostui _ l’autre au grand public.

Pour les résidants de ces régions, ils ont droit à un remboursement de 30 % à 60 % du prix du billet et ne sont soumis à aucun montant maximal de remboursement. Pour le grand public, le prix des billets est de 500 $ pour un aller-retour ou 250 $ pour un aller simple et chaque personne a droit à six allers simples ou trois allers-retours.

Le prix maximal de 500 $ inclut les frais aéroportuaires et de sûreté, ainsi que les taxes.

Le Programme d’accès aérien aux régions est doté d’une enveloppe de 86 millions $ pour deux ans.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.