Vote de grève prévu à la fin septembre pour des travailleurs ontariens de l’éducation

TORONTO — Un syndicat représentant les travailleuses et travailleurs de l’éducation de l’Ontario prévoit organiser un vote de grève. 

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente 55 000 travailleurs, dont le personnel d’entretien, les bibliothécaires et les éducateurs de la petite enfance, ouvrira le vote du 23 septembre au 2 octobre sur l’opportunité de se doter d’un mandat de grève.

La tenue d’un vote de grève ne signifie pas nécessairement que le personnel cessera de travailler, mais cela vise à montrer au gouvernement la volonté de lutter pour les travailleurs et l’éducation publique, soutient la présidente du Conseil des syndicats des conseils scolaires de l’Ontario du SCFP, Laura Walton.  

Elle mentionne que le SCFP et le gouvernement ont convenu de poursuivre les négociations vendredi ainsi qu’en septembre avec trois autres dates. Il reste donc encore du temps au gouvernement pour présenter une meilleure offre, précise Mme Walton.

Sur le plan salarial, le SCFP souhaite des augmentations annuelles de 11,7 %, tandis que le gouvernement a offert 2 % par année pour les travailleurs gagnant moins de 40 000 $ et 1,25 % pour tous les autres.

Le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, a critiqué lundi la démarche du SCFP, affirmant que le syndicat était sur la voie de la grève avant même d’avoir vu la première offre et qu’il fait des «demandes déraisonnables».

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.