Vote pour un jour férié commémorant les victimes des pensionnats autochtones

OTTAWA — Le 30 septembre pourrait devenir un nouveau jour férié commémorant les victimes des pensionnats autochtones.

Le comité du patrimoine de la Chambre des communes a approuvé mardi une mesure visant à faire du dernier jour de septembre une Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Cette date est déjà utilisée comme une occasion informelle de commémorer les expériences d’élèves des pensionnats, appelée Journée du chandail orange. On l’appelle ainsi en souvenir du vêtement qu’une fille des Premières Nations de la Colombie-Britannique s’est fait enlever lors de son premier jour dans un pensionnat, en 1973.

Le comité du patrimoine a inscrit la nouvelle fête fédérale dans le projet de loi C-369, qui crée également une Journée nationale des peuples autochtones le 21 juin — une journée serait donc consacrée à la commémoration, l’autre à la célébration.

Le projet de loi n’a pas encore été soumis à la Chambre des communes pour un vote final.