Voter en personne le 3 novembre? Oui, mais… pas comme d’habitude

SALT LAKE CITY — Le vote aura une allure un peu différente au mois de novembre.

Des États étudient la possibilité d’utiliser des stades, des salles de cinéma et même l’équivalent d’un «service à l’auto» pour permettre aux électeurs de s’exprimer en personne et en sécurité, en raison de la pandémie et des craintes qui entourent la fiabilité du vote postal.

Lors des élections primaires, les électeurs du Vermont se sont fait entendre sous un chapiteau similaire à celui utilisé pour les mariages, et ceux du Kentucky sur le site d’une grande foire.

Le 3 novembre, on pourrait notamment leur demander de se rendre dans les arénas des équipes de la NBA, dans le cadre d’une entente intervenue entre les joueurs et les propriétaires pour combattre l’injustice raciale.

Les grandes installations et les espaces extérieurs permettent la distanciation sociale qui freine la propagation du virus. On s’inquiète toutefois du mauvais temps qui pourrait sévir en novembre et de l’impact que pourrait avoir sur le taux de participation une disponibilité réduite des bureaux de vote traditionnels.

On anticipe un recours sans précédent au vote postal, mais plusieurs électeurs pourraient se sentir plus à l’aise de voter en personne en raison des inquiétudes suscitées par des changements apportés aux activités du service postal et des propos du président Donald Trump, qui évoque fréquemment des craintes sans fondement de fraude électorale.

Le vote se déroule presque exclusivement par la poste dans plusieurs États, et le vote postal est bien rodé dans d’autres.

Le taux de participation a battu des records en juin dans l’Utah, même si les bureaux de vote traditionnels n’étaient pas ouverts en raison du virus. Le vote en personne sera possible en novembre, mais en plus des écoles, des églises et des édifices publics habituels, les responsables électoraux ont la permission d’offrir un «service à l’auto» ou d’utiliser des endroits extérieurs.

La famille propriétaire du Jazz de l’Utah, dans la NBA, a aussi offert trois salles de cinéma comme bureaux de vote.

Dans une banlieue de Salt Lake City, lors de l’élection primaire, des électeurs sont entrés avec leur voiture dans un centre des congrès, ont reçu leur bulletin de vote, l’ont rempli sans descendre de leur véhicule, et l’ont déposé dans le terrain de stationnement. Le même système sera en place le 3 novembre.

Moins de 1 % des électeurs de l’Utah ont voté en personne en juin, selon les responsables électoraux. Mais dans les États dont les électeurs sont moins familiers avec le vote postal, des options moins traditionnelles offriront une alternative sécuritaire, croit le politologue Charles Stewart, du Massachusetts Institute of Technology.

À Los Angeles, le Dodger Stadium servira de bureau dans vote dans le cadre d’un projet avec More Than A Vote, une organisation créée par LeBron James pour maximiser la participation des Noirs en novembre. Plusieurs électeurs noirs — un des groupes les plus importants pour le Parti démocrate — se méfient de longue date du vote postal et hésitent à l’utiliser.

Plusieurs équipes, dont les Bucks de Milwaukee, les Pistons de Détroit et les Hawks d’Atlanta, avaient déjà offert leurs arénas comme bureaux de vote. On pourra aussi voter au légendaire Madison Square Garden, à New York.

C’est au Kentucky qu’on a tout d’abord eu l’idée du vote en plein air, puisque la seule option dont disposait la ville de Louiseville lors de l’élection primaire était un centre de congrès sur le site d’une foire. Les organisateurs ont tracé des lignes pour indiquer aux électeurs où se tenir; la plus grande complication a été un manque d’espaces de stationnement à la fin de la journée.

Au Vermont, la petite ville de Lincoln a organisé un vote sous le chapiteau lors d’une élection primaire en août. Cela a donné lieu à des scènes cocasses, comme ce crapaud qui a sautillé entre les jambes des électeurs.

Là aussi on a constaté un taux de participation record, surtout en raison du vote postal. Tous les électeurs inscrits du Vermont recevront un bulletin postal pour la présidentielle. Les législateurs ont autorisé le vote en plein air et le «service à l’auto».

Il est toutefois peu probable qu’on vote sous la tente à Lincoln, dans un État où le mercure pourrait bien plonger sous zéro en novembre.

Laisser un commentaire
Les plus populaires