Washington investit 3,2 G $ en recherche pour le traitement des infections virales

WASHINGTON — Les États-Unis consacrent 3,2 milliards $ afin d’accélérer le développement de médicaments pour lutter contre les symptômes de la COVID-19 et d’autres virus dangereux qui pourraient se transformer en pandémie.

Le docteur Anthony Fauci, grand responsable aux États-Unis de la lutte contre les maladies infectieuses, a annoncé cet investissement jeudi lors d’un point de presse à la Maison-Blanche. Cet argent est investi dans le cadre d’un nouveau «programme antiviral pour les pandémies» visant à développer des médicaments pour traiter les symptômes causés par des virus potentiellement dangereux comme le SRAS-CoV-2.

Des pilules qui seraient utilisées pour réduire les symptômes de la COVID-19 sont déjà en cours de développement et pourraient commencer à être administrées d’ici la fin de l’année, après les essais cliniques. Le financement annoncé jeudi accélérera ces essais cliniques et fournira un soutien supplémentaire au secteur privé pour la recherche, le développement et la fabrication de ces médicaments.

Le docteur Fauci a déclaré que le nouveau programme investira dans «l’accélération de recherches déjà en cours» sur la COVID-19, mais travaillera également à innover de nouveaux traitements pour d’autres virus.

«Il existe peu de traitements pour de nombreux virus potentiellement pandémiques», a déclaré le docteur Fauci, ajoutant que «les vaccins restent clairement la pièce maîtresse de notre arsenal».

La nouvelle sur cet investissement dans le traitement des infections avait été rapportée pour la première fois jeudi par le New York Times.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.