WestJet a repris l’air jeudi avec un Boeing 737 Max entre Calgary et Vancouver

CALGARY — Des passagers à bord du premier vol Boeing 737 Max dans l’espace aérien canadien en près de deux ans n’étaient pas trop préoccupés par la sécurité de l’avion, affirmant qu’ils croyaient que les régulateurs avaient résolu tout problème avec l’avion.

Quatre personnes voyageant sur le vol de WestJet jeudi matin entre Calgary et Vancouver ont indiqué ne pas avoir eu d’appréhension particulière à prendre place à bord du Max. Ce modèle a été cloué au sol dans le monde entier en mars 2019 à la suite de deux accidents mortels qui avaient été causés par un capteur défectueux.

«C’est intéressant d’être la première à bord, mais je ne suis pas trop inquiète», a déclaré Chloé Marshall, qui n’était pas au courant à l’avance qu’elle volerait à bord de cet appareil. «Je pense qu’ils ont mis en place un protocole et qu’ils savent ce qu’ils font, je fais donc confiance au processus.»

Au moment de remettre l’avion en service, WestJet a cherché à apaiser les inquiétudes des clients en avisant les passagers s’ils devaient voler sur un Max et en mettant en œuvre des politiques flexibles pour ceux qui souhaitaient effectuer une nouvelle réservation sur un autre vol.

Trois autres passagers du vol de jeudi à destination de Vancouver ont déclaré avoir été informés du type d’avion à l’avance. Le passager Lowell Van Zuiden a souligné le long processus d’examen pour expliquer pourquoi il n’avait aucune inquiétude à prendre place à bord.

«Je soupçonne qu’ils sont probablement passés à travers le plus possible de certifications, de vérifications et tout le reste, donc je ne suis pas inquiet à ce sujet», a dit M. Van Zuiden.

Le vol 115 de WestJet a atterri à l’aéroport international de Vancouver à 8 h 12, heure locale, transportant 71 passagers. À partir de vendredi, WestJet devrait commencer à utiliser le Max trois fois par semaine entre Calgary et Toronto.

Après un long processus d’examen, Transports Canada a autorisé l’avion à retourner dans l’espace aérien canadien mercredi, à condition que les exploitants apportent des modifications à la conception de l’aéronef, notamment en permettant aux pilotes de désactiver un «un système d’avertissement sonore et intrusif» qui aurait été central dans les deux tragiques accidents. Les pilotes devront également suivre une formation spécialisée sur les simulateurs de vol.

Le transporteur aérien WestJet est le premier au Canada à reprendre l’air avec un avion Boeing 737 Max. 

Le transporteur Air Canada s’apprête lui aussi à reprendre l’exploitation de ses avions Boeing 737 Max, et la compagnie offre aux passagers devant voyager à bord de ces appareils de changer de vol s’ils le désirent, sans frais. 

Laisser un commentaire