La prison à vie pour l’homme aux colis piégés au Manitoba

WINNIPEG — Un homme du Manitoba ayant envoyé des colis piégés à son ex-femme et à deux firmes d’avocat qui l’ont représentée a écopé de la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant au moins dix ans.

Guido Amsel, qui a été reconnu coupable plus tôt cette année de quatre chefs de tentative de meurtre, a également été condamné à une peine supplémentaire de 12 ans pour une tentative de meurtre antérieure sur son ex-épouse.

L’homme de 52 ans a envoyé des colis piégés à son ex-femme, Iris, et à deux avocats de Winnipeg qui l’ont représentée à l’été 2015.

Un des colis a explosé, infligeant des blessures si graves à l’avocate Maria Mitousis que sa main droite a dû être amputée.

Guido Amsel avait affirmé pendant le procès que son ex-femme et d’autres complotaient contre lui, et que les preuves avaient été inventées.

La juge Tracey Lord, de la Cour provinciale, a déclaré que Guido Amsel n’avait pas reconnu sa responsabilité ni exprimé de remords pour les attaques ayant mis beaucoup de personnes en danger.

Mme Mitousis a affirmé devant le tribunal plus tôt cette année que les actions de Guido Amsel étaient celles d’un lâche.

«Je porte les cicatrices de l’explosion sur mon visage et sur mon corps», avait-elle déclaré à la cour.

Après le prononcé de la peine, elle a précisé qu’elle souhaitait passer à autre chose, continuer son retour au travail et oublier cet épisode douloureux.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie