Wisconsin: le nouveau dépouillement confirme la victoire de Joe Biden

MADISON, Wis. — Le dernier dépouillement des votes dans le Wisconsin a confirmé la victoire du démocrate Joe Biden, ont indiqué les autorités de l’État, mardi.

Le président défait, Donald Trump, avait déjà promis à contester juridiquement les résultats de nouveau dépouillement avant même que ceux-ci soient annoncés.

Le comté de Dane était le deuxième et dernier district électoral à terminer son nouveau dépouillement qui a procuré un gain de 45 votes pour M. Trump. Quant au comté de Milwaukee, le dernier dépouillement avait attribué 132 votes de plus à M. Biden.

L’avance de M. Biden dans l’ensemble de l’État demeure à environ 20 600 votes.

« Comme nous avons dit, le second dépouillement a seulement servi à confirmer la victoire de Joe Biden au Wisconsin », a affirmé à l’Associated Press celle qui a mené la campagne du candidat démocrate au Wisconsin, Danielle Melfi.

Alors qu’aucun perdant aux élections américaines n’a tenté de renverser une victoire aussi convaincante que celle de M. Biden, on s’attendait à ce que M. Trump s’adresse une nouvelle fois aux tribunaux lorsque le nouveau dépouillement sera terminé. Son équipe a tenté de s’opposer à la légitimité de milliers de votes par anticipation. Avant même que ce second dépouillement soit complété, M. Trump annonçait qu’il allait entamer une poursuite.

«Le second dépouillement au Wisconsin n’est pas destiné à trouver des erreurs dans le dépouillement, mais bien à trouver des gens qui ont voté illégalement, et ce dossier sera amené en cour une fois qu’il sera complété, lundi ou mardi, a déclaré M. Trump, samedi. Nous avons peut-être trouvé plusieurs votes illégaux. Restez à l’affût !»

Les représentants de l’organisation de M. Trump n’ont pas répondu à la demande d’entretien de l’AP.

La date butoir pour certifier le résultat du vote est mardi. La certification sera complétée par le président démocrate de la commission électorale du Wisconsin, qui est bipartisane.

L’Alliance des électeurs du Wisconsin, un groupe conservateur, a déjà déposé une poursuite contre les représentants électoraux de l’État pour bloquer la certification des résultats. Les avocats du gouverneur Tony Evers, un démocrate, ont demandé à la Cour suprême de l’État de rejeter la poursuite. M. Evers a affirmé que la plainte est un «pot-pourri de distorsions juridiques» qui utilise une fausse représentation de la loi pour tenter de soutirer à des millions de résidents du Wisconsin leur droit de vote.

Les avocats de M. Trump se sont plaints à propos des votes par courrier où les électeurs se sont identifiés comme « confinés indéfiniment », leur permettant d’envoyer un bulletin de vote sans montrer une identification par photo. Ils contestent aussi les bulletins remplis avec deux couleurs différentes, indiquant qu’un scrutateur aurait pu falsifier le vote, et les votes qui ne sont pas enregistrés séparément par écrit, comme les votes par anticipation en personne.

Des représentants des élections des deux comtés ont compté ces bulletins lors du second dépouillement, mais les ont identifiés séparément à la requête du camp Trump.

Laisser un commentaire