Yves-François Blanchet nie des allégations à son endroit

OTTAWA — Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, «nie sans équivoque» des allégations formulées contre lui dans un témoignage anonyme publié sur Facebook, mardi soir.

Le chef du Bloc québécois a réagi mercredi matin par la voie de son attachée de presse Carolane Landry.  «Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, nie sans équivoque les gestes allégués. Il invite la personne ayant publié les allégations à porter plainte aux autorités compétentes», affirme Mme Landry dans une déclaration écrite.

«Le chef du Bloc québécois souhaite toujours que la justice puisse être interpellée afin de protéger de réelles victimes de gestes criminels. Yves-François Blanchet donnera suite à ses activités professionnelles. Aucun autre commentaire ne sera émis», poursuit-elle.

Laisser un commentaire
Les plus populaires