Zimbabwe: l’ex-président du pays, Robert Mugabe, meurt à l’âge de 95 ans

HARARE, Zimbabwe — L’ancien président du Zimbabwe, Robert Mugabe, est mort vendredi au Singapour, à l’âge de 95 ans. 

La nouvelle a été annoncée sur Twitter par le successeur de M. Mugabe au pouvoir zimbabwéen, l’actuel président Emmerson Mnangagwa.

Il n’a pas précisé la cause du décès, mais il a qualifié l’ancien président d’icône de la libération du pays, qui a consacré sa vie à l’émancipation et au développement de son peuple. Il a écrit que sa contribution à l’histoire de son pays et du continent africain ne sera jamais oubliée.

Le ministère des Affaires étrangères de Singapour a aussi confirmé le décès vendredi à l’hôpital Gleneagles, précisant qu’il collaborait avec le Zimbabwe pour le rapatriement du corps de M. Mugabe.

Robert Mugabe avait vu le jour à Kutama, en Rhodésie, l’ancien nom du Zimbabwe à l’époque de la colonisation britannique.

Au début des années 1960, il a créé son propre parti politique pour rompre la domination des colons britanniques blancs minoritaires. Il a peu après été emprisonné pendant une dizaine d’années avec d’autres activistes.

Après une guerre civile meurtrière, Robert Mugabe a pris en 1980 la direction du nouvel État nommé Zimbabwe. 

Peu à peu, le libérateur a pris les allures d’un dictateur et le pays a sombré dans une grave situation économique. Il a fini par céder le pouvoir en novembre 2017, après 37 ans.

Les plus populaires