10 vins pour bien recevoir à petit prix

Qui a dit qu’il était nécessaire de payer cher pour avoir accès à de bons vins ? Cette liste de 10 vins abordables et disponibles dans une centaine de succursales de la SAQ devrait vous permettre de bien boire et de bien recevoir, sans devoir prendre un second hypothèque sur votre maison, que vous ayez prévu passer la période des fêtes dans les grandes régions de Montréal et Québec, à Val-d’Or ou à Rivière-au-Renard…  

Photo : iStockPhoto

Château La Mothe du Barry, Bordeaux Supérieur 2017, France

10865307 — 15,65 $ (Biologique)
Joël Duffau conduit son vignoble en agriculture biologique dans la commune de Moulon, en bordure de la Dordogne, dans l’Entre-deux-Mers. Son bordeaux supérieur est impeccable en 2017, comme toujours d’ailleurs. Un fruit et des tanins de qualité, de jolies notes épicées, une mâche rassasiante et de la fraîcheur. À table, on ne demande pas mieux.

Dupéré Barrera, Terres de Méditerranée 2017, Pays d’Oc, France

10507104 — 14,65 $
Ce vin est issu de terroirs dans la zone la plus septentrionale du Languedoc. Grenache, syrah, cabernet sauvignon et carignan puisent leur fraîcheur dans des sols argilocalcaires et donnent un vin dont la stature, la qualité des tanins et la définition fruitée dépassent largement les attentes que commandent un simple vin de Pays d’Oc. Et sa longue finale qui égrène les cerises, le romarin, la lavande et les épices… Un autre grand succès pour la québécoise Emmanuelle Dupéré et son conjoint Laurent Barrera. Chapeau !

Espelt, Empordà 2018, Sauló, Espagne

10856241 — 14,90 $ (Biologique)
Cette jeune cave familiale fondée en 2000 par la famille Espelt gère 200 hectares de vignes, ce qui en fait le plus important vignoble d’Empordà, une appellation catalane située au bord de la mer Méditerranée. La cuvée Sauló offre tout le plaisir d’un vin de soif, façon méditerranéenne. L’acidité et les tanins s’unissent pour encadrer le fruit, avant de le laisser se déployer en une fin de bouche juteuse qui appelle une autre gorgée. Un rayon de soleil dans le verre !

CAP Wine, Douro 2016, Barco Negro, Portugal

10841188 – 14,70 $
En 2016, le québécois André Tremblay et ses associés ont produit un vin frais et tout en nuances, composé de touriga nacional et de tempranillo, appelé tinta roriz dans le Douro. Le fruit est mûr, mais l’attaque en bouche est nerveuse, encadrée de tanins suaves qui laissent une impression générale bien séduisante. Finale florale aux accents de violette. Belle réussite !

Edoardo Miroglio, Pinot noir 2016, Soli, Thracian Valley, Bulgarie

11885377 – 13,90 $
Ce pinot noir est bien nourri par le soleil de la vallée de la Thrace, dans le sud de la Bulgarie, mais tout à fait typé de son cépage d’origine avec un nez qui rappelle certains pinots de Nouvelle-Zélande… deux fois plus chers. Une aubaine à saisir pour l’amateur de rouge souple et fruité.

Masi Tupungato, Passo Doble 2017, Valle de Uco, Argentine

10395309 – 14,95 $ (Biologique)
La famille Boscaini de Vénétie a exporté son savoir-faire en matière d’appassimento dans le secteur de Tupungato, au sud de Mendoza. Le Passo Doble repose sur un assemblage de malbec et de corvina, son grain est mûr, suave et chaleureux, mais soutenu par des amers de qualité, des tanins serrés et une acidité fraîche. Qualité impeccable pour le prix !

Pyrène, Beau manseng 2018, Côtes de Gascogne, France

13188778 — 14,45 $
Ce vin de gros manseng s’avère une fois de plus très recommandable en 2018. Sec, vif et pimpant, il offre aussi une très belle tenue en bouche et un spectre de saveurs nettement plus vaste que la moyenne des blancs de ce prix. Impeccable !

Kir-Yianni, Paranga 2018, Macedonia, Grèce

13190190 – 13,60 $
Un mariage de roditis (80 %) et de malagousia. Simple, mais frais et léger, avec des goûts de pêche, une agréable amertume et des notes florales qui rappellent certains vins blancs de la vallée du Rhône. La texture est ample, sans aucune lourdeur. Idéal pour accompagner une cuisine bien relevée.

A.A. Badenhorst, Curator blanc 2019, Swartland, Afrique du Sud

12889126 — 13,75 $
À 13 $ et des poussières, ce vin blanc composé de chenin blanc (60 %) et de chardonnay et viognier à parts égales s’avère un excellent achat. La fougue du chenin blanc, l’ampleur et le volume des chardonnay et viognier; le profil aromatique de ce dernier se dessine tout en subtilité. Difficile de demander mieux à ce prix.

Pajzos, Tokaji Furmint 2017, Hongrie

860668 — 14,50 $
Je suis toujours ravie de constater à quel point certains vins parviennent à nous dépayser, à peu de frais. Sans être spécialement étoffé, ce furmint porte de jolis arômes de pomme mûre et d’épices, enrobés d’une texture juste assez nourrie, et s’avère très rassasiant à moins de 15 $.

Les commentaires sont fermés.
Les plus populaires