Art de vivre

UrbanDive, un Google Street View plus respectueux?

Le service de navigation virtuelle Google Street View n’est plus seul: d’autres entreprises, comme BingMaps ou iTowns, sont en train de rouler dans ses plates-bandes avec leurs véhicules munis de caméras 3D. Cette semaine, un nouveau joueur dévoilait un semblable service, qui serait bientôt offert avec un souci exacerbé de la protection de la vie privée: UrbanDive, développé par le Groupe PagesJaunes.

Même s’il n’est présentement offert qu’en version bêta et « qu’à peine » 25 agglomérations sont couvertes – toutes en France -, UrbanDive compte tirer profit de la controverse entourant Google Street View, toujours en proie à la critique quant à sa façon de collecter des images et de l’information, ce qui n’est pas sans créer quelque situation embarrassante. En début de semaine, le géant états-unien s’est même vu condamner à une amende de 100 000 euros, dans l’Hexagone.

Qu’est-ce qui différencie UrbanDive de Google Street View, qui ne cesse de prendre de l’ampleur? Entre autres choses, un système sophistiqué de « floutage » des visages, des plaques d’immatriculation et autres données personnelles, qui sont automatiquement rendues floues avant d’être revérifiées manuellement par des techniciens. Pour parer à tout froissement de la vie privée, les personnes qui s’estiment lésées peuvent signaler toute violation via une adrélec dédiée à cette fin (ce que fait également Street View, au demeurant).

En outre, certains estiment que l’effet rendu par les caméras de UrbanDive est plus réaliste que celui de Street View, alors que la technologie utilisée permet d’intégrer quantité d’informations provenant de l’incommensurable base de données du Groupe PagesJaunes, mais aussi de partenaires comme Expedia, Allociné ou Le Figaro.

Pour leur part, les utilisateurs qui s’enregistreront sur le site de UrbanDive pourront y aller de leurs propres suggestions sur des restaurants, des hôtels ou tout attrait digne de mention, lesquelles pourront être consultées par les internautes.

UrbanDive sera vraisemblablement disponible sous peu et d’ici la fin de l’année, pas moins de 200 villes devraient être couvertes. Pour suivre l’évolution du projet, on peut consulter le blogue ou le site Web qui lui sont consacrés.

Trouvé sur Twitter via le Réseau de veille en tourisme et Maïthé Levasseur.