Le vin de la semaine : un vrai bon dolcetto !
Art de vivre

Le vin de la semaine : un vrai bon dolcetto !

Plutôt que de miser sur la puissance et la concentration, la famille Vaira signe un dolcetto tout ce qu’il y a de plus typé : frais, coulant, digeste et taillé pour la table.

G.D. Vajra, Dolcetto d’Alba 2016

13553413   23,90 $

On reconnaît d’abord les vins de la famille Vaira à leurs jolies étiquettes, dessinées pour la plupart par Gianni Gallo, un artiste des Langhe, dans la région du Piémont, mais on les apprécie — et on y revient — surtout pour leur qualité et leur caractère authentique.

À peine a-t-on plongé le nez dans le verre de ce 2016 qu’on y retrouve l’expression pure et inaltérée du cépage piémontais dolcetto, parfois malmené par des vignerons trop ambitieux qui essaient d’en faire des monstres de concentration.

Ici, aucun artifice ni goût boisé ou excès de puissance. On mise plutôt sur l’exubérance fruitée et la vivacité naturelle du dolcetto, cultivé dans la commune de Barolo.

La couleur est pourpre et les parfums nous portent entre les fleurs, le poivre et les notes animales, laissant tantôt l’impression d’un gamay du nord du Beaujolais, tantôt celle d’une syrah du nord du Rhône.

En bouche, par contre, le vin est résolument italien. Nerveux, vibrant de fraîcheur et doté d’une agréable vigueur tannique, tout en restant souple et très digeste. Un vin taillé sur mesure pour la table. À servir légèrement rafraîchi, autour de 15 °C, avec des charcuteries ou une salade de légumes-racines rôtis au four.