Le Castor brasseur
Art de vivre

Le Castor brasseur

Une microbrasserie certifiée biologique, fruit de la passion pour la bière de deux anciens charpentiers.

Charpentiers de profession, Daniel Addey-Jibb et Murray Elliott sont tombés sous le charme de la bière lors d’un stage de perfectionnement au Royaume-Uni. Voyant que les contrats en construction se faisaient rares à la suite de la crise économique de 2008, ils se sont improvisés brasseurs amateurs pendant quelques années, avant d’ouvrir les portes de la microbrasserie Le Castor, à Rigaud, en juin 2012.

Le succès ne se fait pas attendre pour l’entreprise certifiée biologique par Ecocert Canada. Le Castor propose maintenant quatre bières offertes toute l’année, des brassins saisonniers, une série de bières vieillies en foudres et en fûts de chêne — on n’échappe pas à l’amour du bois — ainsi que des cuvées élaborées en collaboration avec d’autres microbrasseries québécoises. Les trois bières suivantes sont en vente dans la plupart des dépanneurs spécialisés.

Le Castor, Yakima I.P.A.

Dès sa sortie, en 2013, elle s’est imposée comme une référence en matière d’india pale ale québécoise. Elle titre 6,5 % d’alcool, mais elle s’avère très digeste, malgré son intensité aromatique, sa texture dense et son amertume soutenue. La mousse est légère et les saveurs persistent en finale. Impeccable ! (6,99 $ les 660 ml)

Le Castor, Session houblon, india session ale 

Relativement légère en alcool (4,3 %), la bière de type session offre un bon compromis aux amateurs d’india pale ale. On y trouve les mêmes parfums de fruits exotiques au nez, ainsi que des notes florales et une saine amertume en bouche, mais aussi une texture plus aérienne, qui accentue son caractère désaltérant. La bière toute désignée pour l’été. (5,99 $ les 660 ml)  

Le Castor, stout à l’avoine

Une interprétation plutôt légère de cette noire caractérisée par un goût torréfié et, disons-le, souvent un peu lourde. Celle-ci ne titre que 5 % d’alcool, tapisse la bouche d’une texture veloutée attribuable à l’avoine et embaume le chocolat noir, le malt et le café, sans pécher par excès de concentration. Parfaite pour accompagner un burger ou des pâtes aux champignons sauvages. (5,99 $ les 660 ml)