Le vin de la semaine : des bulles pour la longue fin de semaine
Art de vivre

Le vin de la semaine : des bulles pour la longue fin de semaine

Ce prosecco de la famille Bisol est le vin parfait pour le printemps et l’été, quand le besoin de légèreté se fait sentir.

Bisol, Prosecco di Valdobbiadene 2016, Crede
(10839168 ;  21,45 $)

Le prosecco est la boisson parfaite pour le printemps et l’été, quand le besoin de légèreté se fait sentir. Il est facile de succomber au fruité charmeur de ce vin effervescent, qui doit son originalité au cépage glera, autrefois nommé prosecco, vinifié selon la méthode charmat, qui implique une seconde fermentation en cuve close — plutôt qu’en bouteille, comme on le fait en Champagne.

Derrière son apparente simplicité, cet effervescent produit dans le nord-est de l’Italie peut aussi faire preuve de complexité. Surtout lorsqu’il provient du cœur historique de l’appellation, entre les villes de Conegliano et Valdobbiadene. À peine une quarantaine de kilomètres séparent Valdobbiadene, à l’ouest, et Conegliano, à l’est, mais le relief et la composition des sols varient considérablement d’une région à l’autre.

À l’ouest, les vignobles de Valdobbiadene reposent sur des sédiments marins anciens, veinés d’alluvions et de grès, se dressent en pentes abruptes et donnent des vins effervescents pleins, structurés et généreusement fruités. La cuvée Crede de la famille Bisol en est un excellent exemple. Fin, salin, aérien et gorgé de saveurs fruitées et minérales. Tout pour vous donner envie de prolonger l’apéro !

Salute !