Le vin de la semaine : un rosé singulier
Art de vivre

Le vin de la semaine : un rosé singulier

On peut se réjouir de l’arrivée à la SAQ de cette cuvée des frères Mousset, mettant en vedette un cépage peu connu du sud de la France : le caladoc.

Franck et Olivier Mousset, Tendance Caladoc 2017, Méditerranée
13679489   21 $

Le livre Wine Grapes — reconnu par la plupart des œnophiles comme la bible des cépages — recense 1 368 variétés de Vitis vinifera, dont les raisins sont aptes à produire du vin de qualité. Dans le lot, à peine une vingtaine jouissent d’une renommée internationale et agissent presque comme marques de commerce. Leurs noms : cabernet sauvignon, pinot noir, chardonnay, syrah, pinot gris, merlot, sangiovese, etc.

Puis, il y a les autres cépages, moins connus, mais non moins dignes d’intérêt, comme le caladoc. Issue d’un croisement entre le grenache noir et le malbec, effectué en 1958 à l’Institut de recherche en agronomie de Montpellier, cette variété donne entre autres de très bons vins rosés, dont celui des frères Mousset, établis à Châteauneuf-du-Pape, est un bel exemple.

D’emblée séduisant par sa couleur saumon pâle, le 2017 déploie au nez des parfums très nets et offre en bouche la structure des meilleurs rosés, tout en restant délicat et élégant. Parfait avec une tarte au fenouil ou un poisson en papillote !

Santé !