Actus vertes
Art de vivre

Actus vertes

Une application pour trouver des arbres fruitiers en ville, des boissons à base de cascara et la perception qu’ont les Canadiens des OGM.

Arbres en libre service

Vous mourez d’envie de croquer dans une pomme fraîchement cueillie ? Le site Web Falling Fruit peut vous aider à localiser… un pommier près de chez vous ! Ce site répertorie l’emplacement exact de dizaines de milliers d’arbres fruitiers et de plantes comestibles dans de nombreuses grandes villes partout sur la planète.

Ethan Welty, un des créateurs du site, en a eu l’idée lorsqu’il travaillait à la cartographie des arbres fruitiers pour la Ville de Boulder, au Colorado : « Grâce à cette carte, j’ai pu trouver des pommes pour faire du cidre, puis des poires, des prunes… dit-il. Je n’achetais plus de fruits ! » Il a ensuite fait part de ses découvertes à des banques alimentaires, où il a rencontré Caleb Phillips, avec qui il a lancé Falling Fruit, en 2013.

Aujourd’hui, les internautes y collaborent en y ajoutant l’emplacement des arbres près de chez eux. On y dénombre actuellement environ 200 espèces comestibles. Les bons coins pour faire du « déchétarisme » — cette tendance qui consiste à trouver ses aliments à même les conteneurs à déchets —  figurent aussi sur cette carte. (Rémy Bourdillon)

* * *

Photo : iStockphoto

Un délicieux déchet 

La peau rouge qui enveloppe les fèves de café, nommée cascara, a longtemps été considérée comme un déchet par les cultivateurs. Aujourd’hui, elle se vend plus cher que les grains !

Cette valeur soudaine est due aux grandes chaînes de cafés, telle Starbucks, qui offrent désormais des boissons aromatisées à la cascara, dont le goût légèrement sucré rappelle celui de l’érable. Les cafés troisième vague contribuent aussi au phénomène en proposant à leurs clients des infusions de cascara, des tisanes fruitées et faibles en caféine où se mélangent des notes d’hibiscus, de figue et de cerise. On est loin de l’espresso !

Chez nous, la cascara peut notamment être dégustée au Nektar, à Québec, et dans certaines succursales du café Saint-Henri, à Montréal. Certains torréfacteurs la vendent en vrac sur le Web, dont la Maison du café l’Armorique, à Val-d’Or. Attention, toutefois, de ne pas la confondre avec la cascara vendue dans les magasins de produits naturels ; il s’agit d’une écorce d’arbre aux propriétés laxatives… (Marc-André Sabourin)

* * *

48 %

C’est le pourcentage de Québécois qui perçoivent les OGM comme étant dangereux pour leur santé, ce qui fait du Québec la province la plus inquiète au Canada par rapport à la manipulation génétique des aliments. Les habitants des provinces des Prairies, grandes productrices agricoles, sont les moins soucieux au pays (26 %), rapporte une récente étude de l’Université Dalhousie. (Annick Poitras)