Brèves gourmandes
Art de vivre

Brèves gourmandes

Des abeilles à louer, des raisins à récolter et des bières de saison à déguster.

Bien plus que du miel

Selon la Fédération des apiculteurs du Québec, environ 40 % du contenu de notre assiette provient directement ou indirectement du travail de pollinisation par les abeilles. Leur apport sur la planète est estimé à 225 milliards de dollars canadiens par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Et comme les abeilles se font de plus en plus rares à l’état sauvage, de nombreux producteurs fruitiers comptent désormais sur la location de colonies domestiques pour la pollinisation. Cette activité a atteint des sommets en 2016, générant, au Québec seulement, des revenus de huit millions de dollars.

* * *

Saison, la bière de soif

Traditionnellement destinée à étancher la soif des employés agricoles pendant les journées chaudes de l’été, la bière de saison, originaire de Wallonie, se distingue des autres bières belges par sa légèreté et son acidité. L’ajout de houblon comme agent de conservation accentue par ailleurs son caractère rafraîchissant.

Brasseurs du Monde, La Saison Tradition
L’effervescence prononcée de cette ale fermière rehausse les parfums de poivre, de foin et de gingembre tout en accentuant la sensation de sécheresse et d’amertume en fin de bouche. Malgré tout, une bière légère, facile à boire et ponctuée de notes maltées. (4,99 $ ; 500 ml)

Brasserie Dunham, Saison Propolis
Au nez, on reconnaît d’abord l’odeur singulière des levures de saison qu’emploie la Brasserie Dunham. C’est surtout en bouche que se manifeste la présence de la propolis — fabriquée par les abeilles, à partir de résines. Pour le reste, la bière est délicatement houblonnée, relevée de parfums de poivre long et dotée d’une excellente longueur. (8,99 $ ; 750 ml)

Sutton Brouërie, Saison Bee-Bop
Une bière blonde à laquelle les levures de saison et brettanomyces donnent de légères notes fermières. L’amertume du houblon met en relief les arômes de fruits et de miel et tire les parfums maltés en finale. Très bonne bière qu’on pourra apprécier à l’apéro ou à table. (5,99 $ ; 500 ml)

* * *

Illustration : Stéphanie Aubin

Les vendanges aux premières loges

Voici trois adresses où vivre ce moment charnière de l’élaboration du vin. Les places s’envolent vite, alors réservez tôt !

Vignoble Rivière du Chêne 
Ce vaste vignoble offre d’améliorer l’expérience des vendanges avec une formation, une visite guidée animée par le propriétaire et un dîner. (Saint-Eustache, Basses-Laurentides)

Vignoble Isle de Bacchus
Un repas, une visite du vignoble et une dégustation sont offerts aux vendangeurs bénévoles. (Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans, Capitale-Nationale)

Vignoble de la Bauge
Devenez « vigneron d’un jour » en participant aux principales étapes de l’élaboration d’un vin ; l’été suivant, vous recevrez une bouteille du nouveau cru. Le forfait comprend un repas, une dégustation et une visite guidée. (Brigham, Montérégie)