5 expériences électrisantes
Art de vivreUn monde d'émotions fortes

5 expériences électrisantes

La planète offre d’innombrables aventures aux amateurs d’adrénaline. En voici 5 qui vous sortiront assurément de votre zone de confort!

DE NOTRE PARTENAIRE

 

Photo : jebeljais.ae

Une tyrolienne de 2,8 km

Il y a quelques années, à Porto Rico, j’ai expérimenté l’une des plus longues tyroliennes au monde : un câble de 1,5 km sous lequel j’ai plané en haute altitude, muni d’un harnais double fixé à un système de poulies. Pendant de longues minutes, je me suis senti comme un oiseau — ou plutôt, comme un superhéros, fendant l’air en position allongée. Aujourd’hui, une telle expérience relève quasiment de la banalité : en février dernier, on a inauguré une tyrolienne presque deux fois plus longue à Ras el Khaïmah (Émirats arabes unis). Aménagée en double au-dessus d’une vallée dominée par le Jebel Jais, plus haut sommet du pays (1 934 m), elle permet de jouer les hommes volants de deux à trois minutes et… jusqu’à 150 km/h.

jebeljais.ae

 

Photo : Pixabay

La grande migration d’Afrique

Chaque année, en Afrique de l’Est, la terre tremble et la poussière s’élève quand deux millions de bêtes (des zèbres, des gazelles et surtout des gnous) passent au triple galop des plaines arides du parc national du Serengeti (Tanzanie) aux pâturages de la réserve nationale du Masai Mara (Kenya), de juillet à octobre. Entre les deux aires protégées, la traversée de la rivière Mara voit naître des drames animaliers quotidiens lorsque émergent de monstrueux crocodiles aux aguets. Plusieurs safaris sont organisés pour assister à ce phénomène unique qu’est la plus grande migration animalière au monde, depuis la terre ferme en véhicule tout-terrain ou du haut des airs en montgolfière.

magicalkenya.com et tanzaniatouristboard.go.tz

 

Photo : iStockPhoto

Les vertigineux ponts de verre chinois

Voir le vide sous ses pieds n’est pas une sensation avec laquelle le cerveau humain est habitué à composer. C’est pourquoi la traversée des 300 m du pont des Héros, translucide et suspendu à 180 m du sol, est si terrifiante pour certains : des piétons s’accrochent aux filins d’acier les yeux fermés, d’autres rampent sur les plaques de verre trempé. Inauguré en 2015 dans le parc géologique national de Shiniuzhai, dans le Hunan, l’ouvrage a toutefois de la concurrence. Deux autres ponts de verre ont vu le jour depuis, en Chine : l’un de 430 m de longueur, à 300 m du sol (dans les montagnes de Zhangjiajie, toujours dans le Hunan) ; l’autre de 488 m, à 218 m du sol, devenu le plus long pont de verre du monde (à Hongyagu, dans le Hebei). La passerelle translucide de la « Falaise du dragon enroulé », qui longe le sommet du mont Tianmen (encore dans les montagnes de Zhangjiajie), a aussi de quoi donner le vertige : longue de 100 m et juchée à 300 m du sol, elle est littéralement accrochée à flanc de falaise.

otchine.com

 

Photo : Youtube

Les incroyables lacs de lave du Vanuatu

Sur terre, on compte sur les doigts d’une main les endroits où l’on peut voir à coup sûr de la lave en fusion : Erta Ale (Éthiopie), Kīlauea (Hawaï), Nyiragongo (République démocratique du Congo), Masaya (Nicaragua) et Ambrym (Vanuatu). Dans ce dernier cas, l’équipée revêt un attrait particulier, celui de se rendre dans un archipel du bout du monde et de randonner dans la jungle, après s’être entendu avec des chefs de villages pour accéder aux cratères Marum et Benbow, au fond desquels glougloute le magma. En compagnie de guides chevronnés, certains « volcanotouristes » poussent l’audace jusqu’à descendre dans la caldeira à l’aide de cordages, près de la lave incandescente, vêtus d’une combinaison ignifuge. À ne pas essayer avec le premier voyagiste venu…

vanuatu.travel

 

Photo : ncctt.org

L’unique carnaval de Trinité-et-Tobago

Officiellement, le carnaval de Trinité-et-Tobago, dans les Antilles, ne dure que deux jours. Mais officieusement, les festivités s’installent progressivement dès le mois de janvier, pour atteindre un pic dans la semaine précédant le J’Ouvert, dans la nuit du dimanche au lundi précédant le mercredi des Cendres. Plus on se rapproche du Mardi gras, plus la ferveur festive s’intensifie dans les rues de Port of Spain, la capitale, où naissent d’innombrables fêtes — des processions de fêtards dansant jour et nuit au son de la soca, l’hypnotique musique locale. Les Lundi et Mardi gras, des centaines de bands, qui comptent jusqu’à plusieurs milliers de festivaliers splendidement costumés, défilent à leur tour dans une frénétique allégresse. Puis, à minuit pile le mercredi des Cendres, le carnaval s’arrête net. « C’est la plus grande fête du monde ! » assurent les Trinidadiens. Quand je m’y suis rendu, il y a plusieurs années, je n’avais aucunement peine à le croire.

tourism.gov.tt et ncctt.org

 

* Mise en garde : En février 2018, les autorités trinidadiennes ont déjoué une attaque terroriste qui visait le carnaval, à Port of Spain. Force est de croire que la sécurité sera d’autant plus renforcée lors de sa prochaine édition, les 4 et 5 mars 2019.