Le vin de la semaine : un soave bio pour les huîtres
Art de vivre

Le vin de la semaine : un soave bio pour les huîtres

Envie de faire le plein de bonnes bouteilles pour les Fêtes ? Ce blanc du nord de l’Italie offre une belle occasion de flirter avec le concept flou de la « minéralité ».

Gini, Soave Classico 2016
13841511   24,55 $

Si vous vous intéressez à la chose vineuse, vous avez sans doute déjà entendu parler de la notion de « minéralité ». Peut-être même avez-vous froncé les sourcils devant cette description floue et difficilement quantifiable. Avec raison. La minéralité, rassurez-vous, ne fait pas plus l’unanimité au sein des professionnels du vin que des amateurs. Cela dit, un nombre croissant de sommeliers et de chroniqueurs — dont je suis — l’emploient abondamment pour décrire des vins dont la sensation en bouche et les parfums s’apparentent à ceux des minéraux.

Les meilleurs vins de Soave sont pour moi autant d’occasions de flirter avec la minéralité. Celui-ci, fraîchement arrivé à la SAQ, est l’œuvre de la famille Gini, un pilier de cette appellation du nord de l’Italie. Les frères Gini cultivent leurs terres sans engrais ni herbicides ou pesticides. Le tiers des vignes de garganega — le cépage local — sont centenaires, le vin fermente avec les levures naturellement présentes sur la peau des raisins et les vinifications sont conduites sans ajout de sulfites.

Cela donne un excellent vin blanc 2016, léger et éthéré en apparence, mais non moins substantiel. L’attaque est toute délicate, puis le vin se décline en une trame aromatique complexe, avec un milieu de bouche plein et solide et une finale vaporeuse aux accents d’amande amère, qu’une salinité met en relief. Pour profiter au maximum de ce blanc sérieux, vendu à prix doux, sortez la carafe et laissez-lui quelques heures de repos.

Bon apéro !