Le vin de la semaine : un gamay volcanique
Art de vivre

Le vin de la semaine : un gamay volcanique

Amateur de gamay, courez à votre SAQ pour mettre la main sur une bouteille de vin de soif, taillé sur mesure pour un apéro d’hiver. Poivré, juteux et plein de caractère. Un régal !

Vignobles Saint-Verny, Côtes d’Auvergne 2016, L’Impromptu
13343264   20,85 $

Au XIXe siècle, le vignoble de l’Auvergne était au troisième rang des plus importants producteurs de vin en France, après ceux de l’Hérault et de l’Aude. Les pentes entourant la ville de Clermont-Ferrand étaient alors couvertes de vignes de gamay, dont on poussait les rendements jusqu’à en produire des piquettes acides et diluées.

Affublé d’une mauvaise réputation, affaibli par la crise du phylloxéra (un puceron ravageur de la vigne) et reclus dans les hauteurs du Massif central, tout à l’est de la très longue vallée de la Loire, le vignoble auvergnat n’avait vraiment rien pour lui. Surtout pas la qualité.

Puis, les vignerons ont commencé à s’unir pour relancer les plantations et fonder des caves coopératives. Celle de Saint-Verny, créée en 1950, regroupe aujourd’hui 65 viticulteurs qui cultivent ensemble près de la moitié du vignoble régional.

Leur cuvée L’impromptu vaut vraiment le détour ! Les vignes de gamay, qui s’enracinent dans des sols volcaniques, donnent ici un vin charnu et compact, mais aussi guilleret et marqué par la vivacité propre au cépage du Beaujolais. Une interprétation délicieusement originale du gamay et un super  achat à ce prix  !