25 sites d’offices de tourisme à découvrir

Les sites des offices de tourisme rivalisent de créativité et d’innovation pour être de plus en plus conviviaux, divertissants et enrichissants. Palmarès.

L'office du tourisme norvégien, VisitNorway, a décidé de se servir de moutons pour faire découvrir les paysages du pays aux visiteurs de leur site. (Photo: Pexels)
L’office du tourisme norvégien, VisitNorway, a décidé de se servir de moutons pour faire découvrir les paysages du pays aux visiteurs de leur site. (Photo: Pexels)

Ces dernières années, les sites Web des offices de tourisme du globe ont bien évolué. Autrefois chargés et peu conviviaux, ils sont de plus en plus riches en contenu original, rapides et agréables à parcourir (notamment sur les téléphones) et aussi divertissants qu’enrichissants à consulter, rapporte Skift, qui vient de publier son palmarès des 25 meilleurs sites Web du genre au monde.

Parce que les voyageurs sont plus que jamais en quête d’authenticité et qu’ils cherchent à vivre toujours plus d’expériences en voyage, ces sites Web intègrent davantage de contenu narratif (storytelling), notamment sous forme de vidéos.

Ces vidéos peuvent faire entrer le voyageur dans l’histoire musicale trépidante d’une ville comme Nashville ou lui faire partager le quotidien des résidants d’un lieu, comme celui d’un plongeur-pêcheur de pétoncles aux îles Hébrides, en Grande-Bretagne.

Pour sa part, le site Discover Los Angeles invite les visiteurs à explorer des quartiers moins connus en proposant les clips interactifs Get Lost in L.A., où on peut progresser dans la journée et dans le temps en cliquant sur une horloge intégrée aux vidéos.

Des 25 sites Web retenus dans le palmarès de Skift, la plupart sont états-uniens et deux sont canadiens: Keep Exploring Canada (de Destination Canada, site officiel de promotion touristique canadien) et Tourism Nova Scotia.

Dans ce dernier cas, la page d’accueil s’ouvre sur une invitation à explorer la province à travers l’objectif des voyageurs en présentant des galeries de photos liées à leur compte Instagram, tout en donnant la possibilité d’obtenir des informations au doigt et à l’œil en redirigeant l’utilisateur au bon endroit sur le site.


À lire aussi:

Sur la route des volcans boliviens


De son côté, VisitNorway s’est illustré par son projet #SheepWithAView, pour lequel un photographe a suivi 4 moutons pendant 20 jours afin de découvrir les endroits les plus reculés de Norvège, glanés au hasard par les bêtes en liberté, pour ensuite alimenter les comptes Instagram et Pinterest liés au site.

Quant à VisitFinland, l’organisme s’est fait remarquer par son «Tour de Relax», une série d’expériences déclinées en mode «slow travel» et accompagnées d’un test visant à déterminer si les internautes sont mûrs pour un tel type de séjour.

Dans mon cas, le test a été concluant. Après avoir cliqué sur plusieurs photos censées représenter mon humeur du moment, l’algorithme du site a choisi de me livrer le message suivant à l’écran: «Votre esprit s’allume et s’éteint comme la lumière d’un phare. Offrez-vous donc un traitement.» Dont acte.