35 plages à découvrir au Québec

Avec quelques journées chaudes devant nous, et pour apporter notre contribution au bien-être collectif, nous publions de nouveau cette liste de 35 plages québécoises à (re)découvrir, encore une fois cet été. Bon rafraîchissement!

La plage Vauvert, au lac Saint-Jean – Gary Lawrence

Cet été, partez à l’aventure dans les archives de L’actualité pour (re)découvrir les grands classiques estivaux du Québec.

(Article original paru en juin 2011)

1. Oka (Laurentides) : Pour sa grande plage couleur paille, sa proximité avec Montréal et sa section pour naturistes, surnommée « Okapulco ».

2. Vauvert (Saguenay–Lac-Saint-Jean) : Une immense étendue de sable blond qui borde la rive nord du lac Saint-Jean, où l’on peut séjourner dans de petits chalets en bois rond.

3. Lac Édouard (Mauricie) : Située dans le parc de la Mauricie, la longue plage cassonade de ce lac est baignée par des eaux paisibles.

4. Île Verte (Bas-Saint-Laurent) : Pour la petite plage intime située à l’est du phare de cette île, à mi-chemin de Cacouna et de Trois-Pistoles.


À lire aussi:

Mon kayak, ma canne à pêche


5. Réservoir Baskatong (Laurentides et Outaouais) : Cette mer artificielle compte 160 îles et de nombreux liserés sablonneux, entre autres au Camping de la Baie du Diable, à Ferme-Neuve, et dans les pourvoiries de Grand-Remous.

6. Lac Faillon (Abitibi-Témiscamingue) : L’endroit où a été prise, en 1974, la célèbre photo qui orne la carte-soleil de la RAMQ et où s’étend une agréable plage.

7. Parc-nature du Cap-Saint-Jacques (Montréal) : Aux abords du lac des Deux Montagnes, une étendue de sable où l’eau est propice à la baignade donne l’impression d’être sur la côte en demeurant dans l’île de Montréal.

8. Parc régional du Lac Taureau (Lanaudière) : Formé par la création d’un barrage, ce vaste réservoir compte plus de 30 km de plages — certaines uniquement accessibles en bateau ou en kayak, sur une cinquantaine d’îles.

9. Lac Simon (Outaouais) : Le centre touristique de ce lac compte un établissement de villégiature, une plage de sable fin qui s’étend sur deux kilomètres, de l’eau bien claire et une foule d’activités familiales.

10. Pointe-Taillon (Saguenay–Lac-Saint-Jean) : 15 km de sable constellé de minéraux semi-précieux (grenat, zircon, magnétite…), qui lui donnent de jolies déclinaisons ocre. La dense forêt du parc attenant est sillonnée de 45 km de pistes cyclables.

11. Île Saint-Quentin (Mauricie) : À Trois-Rivières, la plage de ce parc sert de lieu de farniente au confluent du delta du Saint-Maurice et du Saint-Laurent.

12. Camping du Lac Matagami (Baie-James) : 1,7 km de sable fin qui s’étire en un arc de cercle et qui n’est que peu fréquenté.

13. Pointe des Fortin, Portneuf-sur-Mer (Manicouagan) : 4,5 km de sable, dont une partie est reconnue comme zone de conservation par BirdLife International pour la richesse de son avifaune.

14. Parc des Cèdres, Gatineau (Outaouais) : Sa grande étendue de sable, encadrée par la forêt du parc et la digue de la marina d’Aylmer, donne sur la rivière des Outaouais.


À lire aussi:

Le Québec d’île en île


15. Complexe Baie-des-Sables, Lac-Mégantic (Cantons-de-l’Est) : Vaste plage bordée d’une large pelouse au cœur d’un centre récréotouristique.

16. Plage Saint-Zotique (Montérégie) : Une ambiance familiale règne sur cette plage sablonneuse aux parasols végétaux et aux nombreux jeux d’eau, sur le lac Saint-François.

17. Pointe-aux-Outardes (Manicouagan) : À marée basse, les battures de la plage du quai municipal et celles du parc nature sont chauffées par le soleil ; à marée haute, elles réchauffent à leur tour les eaux, parmi les plus chaudes de la région.

18. Franquelin (Manicouagan) : Pour s’adonner au golf de plage, activité de plus en plus prisée dans ce village nord-côtier.

19. Baie de Beauport (Québec) : On peut y faire trempette, et on s’y sent un peu à la mer, sur un kilomètre de sable en bord de fleuve, à cinq minutes de la Vieille Capitale : jeux d’eau, glissades, sports nautiques, volleyball, spectacles et fêtes animées par des DJ en soirée.

20. Lac des Sables, Sainte-Agathe-des-Monts: (Laurentides) Trois plages où sont offertes plusieurs activités familiales.

21. Parc régional des îles de Saint-Timothée (Montérégie) : Notamment accessible par une piste cyclable reliée au canal de Soulanges, ce paisible parc compte une étendue de sable d’où on peut pratiquer la plongée sous-marine.

22. Lac Saint-Joseph (Québec) : Étalée sur 500 m, cette plage est la seule au nord de la Virginie où on trouve d’authentiques cocotiers. Ses jours sont cependant comptés, puisqu’elle fera place à un complexe immobilier d’ici quelques années.

23. Plage Haldimand (Gaspésie) : Située près du centre-ville de Gaspé, cette longue et large étendue sablonneuse offre une vue imprenable sur Cap-aux-Os et Forillon, en face. Fin juillet, on y organise un concours de châteaux de sable.

24. Pohénégamook (Bas-Saint-Laurent) : Un kilomètre de sable baigné d’eau douce où les activités foisonnent.


À lire aussi:

L’évasion à la maison


25. Éco-Parc des Etchemins (Chaudière-Appalaches) : Un parc récréotouristique qui comprend une plage surveillée, des glissades d’eau et des aménagements floraux.

26. Saint-Irénée (Charlevoix) : Le long de la route 362, la plage municipale de ce village borde le fleuve sur plusieurs centaines de mètres, où les résidants du coin piquent une tête par temps (très) chaud.

27. Carleton (Gaspésie) : Ouverte sur les eaux tempérées de la baie des Chaleurs, la plage municipale de Carleton s’étire sur un kilomètre de sable et de galets, et elle s’anime particulièrement en août, pendant le festival de blues.

28. Saint-Gédéon (Saguenay–Lac-Saint-Jean) : Pour son sable fin étalé sur les rives du lac Saint-Jean, mais aussi pour l’ambiance festive et des couchers de soleil comme à la mer.

29. Pointe-aux-Anglais (Duplessis) : 11 km de sable blanc et des vestiges ensablés de la flotte anglaise de l’amiral Walker, qui y a fait naufrage en 1711.

30. Parc des Pionniers, Saint-Donat (Lanaudière) : La plage municipale du lac Archambault est à la fois vaste, sablonneuse et animée.

31. Sainte-Luce (Bas-Saint-Laurent) : Étroite et fermée par un muret soutenant la route du fleuve, la plage de l’Anse-aux-Coques est fort courue par la population locale, qui s’y masse en grand nombre par beau temps.

32. Parc Leslie, Otter Lake (Outaouais) : Une immense étendue sablonneuse aux abords du lac Leslie, à 30 km de Gatineau.

33. Natashquan (Duplessis) : La plage Les Galets, dans le village natal de Gilles Vigneault, est mouillée par les eaux les plus chaudes de la région, sur fond d’anciennes cabanes d’agrès.

34. Parc national du Mont-Orford (Cantons-de-l’Est) : Les plages des lacs Stukely et Fraser, toutes de sable couvertes, sont surveillées et agrémentées d’aires de jeu.

35. Les îles de la Madeleine : Les Madelinots assurent que leurs plages, qui s’étirent sur 300 km, sont toutes magnifiques, en plus d’être propices à la baignade au moins trois mois par année. Quelques incontournables : l’immense Grande Échouerie (près de 10 km), Pointe-aux-Loups (pour l’eau chaude) et Sandy Hook (pour les points de vue à presque 360° et le concours de châteaux de sable).

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

24 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Une seule plage dite « naturiste »… tout de même un peu surprenant lorsque l’on pense à tous ces québécois qui le pratique (le naturisme) « hors frontière ». Qu’on pense à Cuba et dans certains clubs d’autres îles ou encore en Europe où la pratique est courante dans plusieurs pays. (France, Espagne, Portugal, Grèce, Croatie, etc, etc).

Il n’y a que 2 plages naturistes officiellement reconnues au Canada et Oka n’est pas inclut là-dedans (le naturisme n’y est que « toléré » – et c’est d’ailleurs pour moi d’une incompréhension totale, puisque pour les gens qui ne connaissent pas la place, rien n’indique que vous arrivez à une section où vous verrez des gens nus! Je pense que plusieurs familles auraient préféré éviter cette vue à leurs enfants s’ils avaient su!!). Il ne faut donc pas s’étonner du peu de plages listées dans ce palmarès, que les Québécois le pratiquent de plus en plus ou non! Nous sommes très loin derrière plusieurs pays d’Europe dans ce domaine!!!

On pourrait aussi mentionner les plages de Pointe Lebel et des Buissons dans le comté de Manicouagan près de Baie Comeau.
De plus la plage a 1 kil. de Baie Trinité en allant à Pointe des Monts vaut la peine d’etre visitée. Un trésor caché….

Quelle agréable surprise de voir la plage du camping du lac Matagami dans cette liste des plus belles plages du Québec. Plage méconnue car incloyablement loin des grands centres, elle est la fiertée des gens du coin qui la fréquent. Merci d’être sorti des sentiers battus!

Il y a aussi « Plage Eau Claire » du merveilleux Lac Simon à Saint-Léonard (Portneuf) où l’eau est classée A. Cette plage est à moins d’une heure de Québec.

Plusieurs plages gaspésiennes non-mentionnés dans l’article valent le détour, notamment dans le coin de Newport. Plusieurs belles plages peu connus des touristes, mais pourtant renommées dans la région.

Il ya tout le tour du Lac St-Jean. À vélo ou en auto, une bonne douzaine de belles plages vous y attendent. Le plus beau terrain de jeux aquatiques naturel au Québec. Venez voir pour voir!

Je suis originaire du Lac Saint-Jean dont les plages magnifiques ont bercé toute mon enfance et ma jeunesse. Mais malgré tout, je persiste à croire que les Îles de la Madeleine offrent les plus magnifiques plages. J’en frissonne juste à repenser à notre débat familial quotidien là-bas, en vacances: laquelle fait-on cet avant-midi et laquelle cet après-midi, lesquelles autres demain et après-demain et ainsi de suite… Pour finir baignés dans les douceurs des hauts-fonds près de Havre-Aubert… Inoubliable

J’ajouterais 2 plages à cette liste:

1) La plage du Lac Maskinongé à St-Gabriel-de-Brandon (Lanaudière): une importante plage qui a connu ses heures de gloire dans les années 50-60 et reçu son lot de vedettes québécoises. Elle retrouve peu à peu de son lustre.

2) La plage du Lac des Sables (mais le lac se retrouvant dans le Parc du Mont-Tremblant): personnellement, l’une des plus belles plages du Québec, très longue et tranquille.

Je remets toutefois en question votre choix des plages du Parc du Mont-Orford. Ces plages sont bien belles, c’est vrai, mais celle du Lac Stukely est envahie de touristes et campeurs. Par une belle journée de fin de semaine, on peine à trouver un coin où étendre sa serviette (entre les gens et les nombreuses déjections des outardes qui s’y promènent !).

AU lac Saint-Jean, en plus d’avoir des plages à profusion tout le tour, le beau de l’histoire est que l’eau est chaude… On ne dit pas «lac aux eaux peu profondes» – Pekouagami – pour rien…

Elles sont bien belles les plages de la Côte-Nord (Pointe aux Anglais et autres) mais si vous aimez vous faire bouffer par les mouches noires en regardant la mer c’est le meilleur endroit.

Et puis condoléances aux gens qui profitaient de ces plages les moins connues justement parce qu’elles n’étaient pas trop fréquentées. Bravo d’en faire la promotion…c’est ça le tourisme, si c’est beau et on envahie!

Mon cher Jason, je me permet de te contredire !!! Je fréquente les plages de la Côte-Nord depuis bientôt 50 ans et je peux te dire qu’il n’y a pas vraiment de mouches noires car la plupart du temps il y a une brise du large… En plus, la chaleur n’y est que très rarement excessive ce qui permet aux enfants de bien profiter de la plage !!! Bienvenue à toi !!! Vient découvrir la région, tu seras agréablement surpris.

Pour y avoir habité 6 ans, les plages de Sept-Îles et de Gallix sur la Côte-Nord sont certainement dans les plus belles et longues du Québec. Peu achalandé et jamais vu une mouche noire ou un seul maringouin sur ces plages :). À découvrir!

J’ai découvert la plage Haldimand en Gaspésie il y a 2 ans et j’ai été émerveillée de voir un si bel endroit, beau sable, bel emplacement etc, un endroit qui me rappelle la Côte est américaine. En aôut, il est très agréable de s’y baigner.

Saviez-vous que les plages du Québec sont répertoriées dans l’application touristique Nestor – Le Québec ?

Franchement,on aurait pu mentionner les magnifiques plage de sept îles .j’y habite depuis plus de 30 ans et je vais à la plage tous les été

Je vois les plages des Iles-de-la-Madeleine au numéro 35 …. Si le numéro indique une position, vous êtes dans le champ car il y a au moins 5 plages aux Iles qui feraient le Top 10 des plages au Québec et sont parmi les plus belles au Canada . Il y a les plages + dunes comme le Sandy Hook, les plages + falaises comme à Havre-aux-Maisons, plage + panorama comme à Bassin … Les plages des Iles sont #1 au Québec toute catégorie confondue … Le seul point négatif est la distance et le coût, mais ça vaut le coup … Dépaysement garanti

La plage de Sainte-Luce dans le Bas St-Laurent a subi de grandes transformations depuis l’automne dernier. Pour l’instant le gravillon qui a été rajouté début juin 2015 au-dessus la berme artificielle constituée de glaises et
d’enrochement massif tient en place masquant sous le tapis la » Bête » (dixit l’ingénieur principal) qui devra être alimenté
jusqu’en 2024 pour préserver le mur de la promenade! D’ailleurs il est déjà prévu par l’ingénieur principal du projet qu’à terme notre plage de sable fin se transformera en plage de galets au gré des tempêtes et marées d’automne du type de celles que nous avons vécues en 2005 et 2010. Le plus incroyable c’est que tout cela s’est fait sans informer la population des conséquences de ce projet pilote véritable cadeau de Grec imposé par notre gouvernement. Nous vous invitons à venir profiter dès maintenant de ce qui reste actuellement de notre belle plage avant que les prochaines tempêtes des grandes marées d’automne ne la défigurent complètement. Autre nouveauté de cette année: bien que les chiens soient encore tolérés sur la promenade, il est maintenant interdit de les amener même avec une laisse sur la plage. Il semble que M. le maire craigne que son gravillon apparaisse un peu trop familier et inspire les petits compagnons!