5 activités intérieures à faire en famille à Montréal

Voici cinq suggestions d’activités pour les jours de pluie — testées et approuvées par le blogueur Gary Lawrence et sa progéniture !

Quoi faire, et où aller avec sa descendance, quand Montréal ruisselle sous la pluie ou qu’elle est transie par le froid ? Voici 5 suggestions d’activités, testées et approuvées, à faire en famille dans la métropole.
Art_de_vivre

Se la rouler douce au Taz
Situé non loin du complexe Claude-Robillard, le Taz est l’un des plus grands centres sportifs intérieurs au Canada en ce qui a trait à la pratique des sports d’action sur roues. Planchistes à roulettes et adeptes de BMX et de trottinette s’y côtoient, tout comme les patineurs acrobatiques ou à roues alignées — les uns sur une piste circulaire grand public (le Roulodôme), les autres dans une vaste aire de modules et de rampes (le Skatepark).

En tout, le Taz couvre 85 000 pieds carrés et compte 80 modules, une patinoire à roller hockey et une mezzanine avec demi-lunes et «bols». Location d’équipement sur place (au besoin), cours pour enfants (ou parents-enfants), camps d’été et fêtes d’anniversaire sont également offerts. Attention aux horaires, qui varient selon les jours.

Crédit: Gurvan
Le Taz – Crédit : Gurvan

 

Des étoiles plein la tête au Planétarium
Ouvert depuis un peu plus d’un an, ce splendide espace voué à la voûte céleste et à tout ce qui se trouve derrière forme le plus grand planétarium au Canada. Outre sa salle d’exposition, ses salles d’animation, son exposition pour enfants et son auditorium, le Planétarium de Montréal est surtout réputé pour ses deux théâtres aux écrans hémisphériques.

Dans le premier, on projette un excellent film, Continuum (23 min., 7 ans et plus), créé par Michel Lemieux et Victor Pilon, qui porte sur les beautés et les forces de l’espace, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Dans le second, on prend part à un fascinant voyage virtuel à travers les étoiles, de Montréal jusqu’aux confins de l’univers.

Le Planétarium est situé tout juste à côté du Biodôme et non loin de l’Insectarium et du Jardin botanique, mais aussi à deux pas d’Exalto, le nouveau parc aérien urbain extérieur de Montréal — si jamais la pluie fait place à une embellie.

 

Pirates ou corsaires ? au Musée Pointe-à-Callière
Inaugurée à la fin de l’année dernière, l’exposition Pirates ou corsaires ?, permanente et immersive, permet d’effectuer une incursion dans la vie des pirates — mais aussi dans celle des corsaires, sortes de mercenaires des mers autorisés à attaquer les navires ennemis des États qui retenaient leurs services.

En plus de donner une idée de la vie en mer à l’époque, l’exposition permet aux jeunes de découvrir s’ils ont l’étoffe de vrais marins ou s’ils seraient considérés comme de vulgaires moussaillons, au temps des corsaires, grâce à quelques tests et défis ludiques.

Crédit: Caroline Bergeron - Musée Pointe-à-Callières
Crédit : Caroline Bergeron – Musée Pointe-à-Callière

À bord d’un navire corsaire reconstitué, on prend également part à une escarmouche en mer entre deux vaisseaux, à grands renforts de coups de canon, grâce à une animation signée Ubisoft. On en apprend également tout un rayon sur Pierre Le Moyne d’Iberville — qui habitait à deux pas de l’actuel musée —, notamment grâce à des costumes et artefacts tirés de la série D’Iberville, diffusée à Radio-Canada en 1967. Enfin, tant qu’à être sur place et naviguer sur la thématique maritime, un saut à la nouvelle exposition temporaire Marco Polo s’impose.

 

Un tremplin pour tous les cirques du globe
Ils ne sont pas tous mûrs pour le Cirque du Soleil, le Cirque Eloize ou le Festival mondial du cirque de demain — mais certains, oui. À chaque printemps, l’École nationale de cirque présente ainsi les prestations de ses finissants, dont certaines sont vraiment épatantes. Intitulée La matrice de Morphée, la mouture de cette année est teintée d’humour et d’énergie, et vogue «entre rêve et réalité, où de jeunes humains évoluent dans une jungle sociétale peuplée de personnages intrigants». À voir du 28 mai au 8 juin, pour les 9 ans et plus.

 

Les beaux-arts en famille
Rien que pour l’extraordinaire fresque murale couvrant les murs et le plafond du Lounge des familles, ouvert gratuitement aux jeunes et moins jeunes, une visite familiale au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) vaut le déplacement. Mais ce serait sans compter les activités d’exploration et de création qui ont lieu la fin de semaine — et qui sont toujours gratuites —, ainsi que les expositions temporaires du musée, accessibles tout aussi gratuitement aux enfants de moins de 12 ans accompagnés d’un adulte.

Le lounge des familles du MBAM - Crédit: mbam.org
Le lounge des familles du MBAM – Crédit : mbam.qc.ca

 

Pour d’autres suggestions, à Montréal ou ailleurs au Québec, consultez Le Québec trop cool, un nouveau guide signé Lucette Bernier, fraîchement paru chez Ulysse, et qui propose des activités pour les préados et ados de 12 à 17 ans.

* * *

À propos de Gary Lawrence

Journaliste indépendant, Gary Lawrence a foulé le sol des sept continents de la planète et de plus de 90 pays. Ex-rédacteur en chef d’un magazine spécialisé en tourisme, il a aussi été rédacteur en chef francophone d’un service de presse touristique et a signé à ce jour des centaines d’articles portant sur les voyages, dont plusieurs dans L’actualité. On peut le suivre sur Facebook et sur Twitter : @LawrenceGary.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

J’aimerais ajouter le golf intérieur sur simulateur. Il y en a plusieurs dans la région de Montréal. C’est un excellent endroit pour initier les jeunes à ce sport puisque qu’il n’y pas de contrainte de temps, de nombre de trous à jouer et des autres joueurs qui poussent en arrière. Avec un bar, de la bouffe, des écrans géants et de la musique, c’est aussi un excellent endroit pour un rassemblement entre amis.

Je vous propose celui de Vaudreuil-Dorion. Plus d’info à http://www.golfindorion.com.

Dominique Levac