52 endroits à voir en 2014 selon le New York Times

Chaque année, la très attendue liste de destinations suggérées par le quotidien américain apporte son lot de surprises… et 2014 ne fait pas exception à la règle.

Chaque année, la très attendue liste de destinations suggérées par le New York Times apporte son lot de surprises, et 2014 ne fait pas exception à la règle.

Outre des incontournables pour cause d’événements d’envergure (comme Le Cap et l’Écosse), certaines villes qui ne surgissent pas spontanément à l’esprit du voyageur figurent aussi sur cette liste.

Il en va ainsi d’Indianapolis, d’Atlanta, de Nashville, de Niagara Falls et de… Calgary. Irriguée par l’argent du pétrole, Calgary est passée du statut de ville ennuyeuse à celui de plaque tournante de la culture, avec son programme d’art public, son pont Calatrava, l’érection de The Bow — une tour signée Foster and Partners —, et l’émergence d’institutions culturelles, dit-on en substance dans le grand quotidien.

D’autres sites qu’on n’associe pas d’ordinaire au tourisme ont aussi retenu l’attention des renifleurs de tendances du Times, comme Rotterdam, aux Pays-Bas, ou Francfort, en Allemagne. D’autres encore, qu’on tenait pour acquis, reviennent sur scène, comme Dubai, les Seychelles, le Vatican, Athènes, Vienne, St. Petersburg (en Floride), Siem Reap (porte d’entrée d’Angkor Wat, au Cambodge), Dar Es Salaam (Tanzanie), le Mékong (alias le «Danube d’Asie» !) ou le Népal (pour les dizaines de nouveaux sommets accessibles).

Cela dit, les destinations inconnues au bataillon sont légion : Ishigaki (pour le surf) et Nozawa Onsen (pour le ski), au Japon; Xishuangbanna, dans le Yunnan chinois, où un luxueux complexe de villégiature a récemment vu le jour ; la riviera uruguayenne, pour ses petits villages côtiers (encore) exempts de touristes ; ou Barahona, en République Dominicaine (il semble que les appels au boycott de ce pays n’aient pas trouvé écho au sein de la rédaction du New York Times).

On retrouve également sur la liste Subotica, en Serbie, pour ses vins ; la côte d’Albanie, dont on dit qu’elle forme «l’Europe à son meilleur »; Quang Binh, au Vietnam, pour sa grotte Son Doong, l’une des plus vastes du globe;  Elseneur, au Danemark, pour son nouveau musée maritime ; ainsi que Cartmel, dans le Lake District anglais, pour sa fine gastronomie. Du reste, l’une des deux capitales culturelles européennes de l’année, Umea, est citée, contrairement à l’autre, Riga.

On mentionne aussi Addis Abeba pour le florissement de sa scène artistique, mais pas le Rwanda, dont on dit pourtant beaucoup de bien, et qui fait preuve d’une étonnante résilience, 20 ans après le génocide, cette année. Et alors que 2013 fut marquée par des incidents violents au Kenya, le plateau de Laikipia fait néanmoins partie des sites d’intérêts du Times.

Enfin, à l’autre bout du globe, il paraît que les aurores boréales vont se bousculer dans le ciel arctique, en 2014, d’où l’intérêt de se rapprocher du 70e parallèle nord, cette année.

Pour consulter la liste du New York Times, cliquez ici.

Pour découvrir d’autres destinations à voir en 2014, rendez-vous ici et .

Pour me suivre sur Twitter, c’est par ici ; sur Facebook, c’est par là.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie