Airbnb, fournisseur mondial d’expériences

La plus célèbre plateforme communautaire de voyage offre désormais des cours de maniement de sabre japonais à Tokyo, des sorties de chasse à la truffe en Italie, des ateliers avec un photographe urbain. Entre autres activités…

Bloomberg/Getty Image
Bloomberg/Getty Image

Une petite révolution est en cours, dans le merveilleux monde du voyage : après les trois millions de logements qu’elle offre déjà en location dans 191 pays, Airbnb propose désormais une foule d’expériences grâce à Trips, la nouvelle application qu’elle vient de lancer, la semaine dernière.

Avec celle-ci, la plus célèbre plateforme communautaire du globe offre des cours de maniement de sabre japonais à Tokyo, des sorties de chasse à la truffe en Italie, des ateliers avec un photographe urbain ou des virées de jogging touristique pour découvrir une ville au pas de course – entre autres activités.

Proposées par des « experts locaux » et autres « figures montantes du monde associatif » – des particuliers triés sur le volet –, les 500 Expériences de Trips sont pour l’instant disponibles dans 12 villes : Londres, Paris, Florence, Los Angeles, San Francisco, Miami, Détroit, La Havane, Nairobi (Kenya), Le Cap (Afrique du Sud), Tokyo et Séoul. Mais on compte déjà les offrir dans une cinquantaine d’agglomérations en 2017 – dont Toronto et Vancouver, mais ni Montréal, ni Québec.

Techniquement, n’importe qui peut proposer de telles expériences aux évaluateurs de Trips, qui jugent ensuite de l’intérêt de les rendre disponibles sur l’application – moyennant commission, il va sans dire.

Une section d’expériences de tourisme solidaire est également prévue: à Détroit, on offre par exemple l’occasion de découvrir les coulisses d’une salle de boxe qui propose aux enfants un programme d’aide aux devoirs… avec goûter et leçons de boxe.

En plus des activités thématiques qu’elle regroupe, l’application Trips permet désormais à Airbnb de partager les suggestions de ses guides personnalisés – des « experts culturels et des initiés du quartier », mais aussi des hôtes – qui proposent leurs bons plans, du petit bar de quartier à l’itinéraire hors des sentiers battus. Le tout est regroupé sous l’appellation Lieux.

Bientôt, Airbnb offrira également billets d’avion, location de voiture, livraison de repas et autres services… Ce n’est que le début : le p.-d-.g. Brian Chesky a pour objectif ultime de « répondre aux besoins des utilisateurs pour tous les aspects du voyage », explique-t-on dans La Tribune.

Avec le lancement de Trips, qualifié de « développement le plus significatif en huit ans d’histoire », Airbnb confirme son intention de devenir un fournisseur intermédiaire de services et de produits du voyage tous azimuts, et non plus seulement une plateforme de partage de logements. En un mot comme en cent, l’entreprise californienne compte se transformer en une sorte de voyagiste généraliste, avec le monde entier comme marché…

 

 

Les commentaires sont fermés.

Les nouvelles technologies sont en train de libérer les citoyens de l’emprise des gouvernements et de leur redonner la liberté que ces derniers leur ont confisqué par leurs politiques socialistes et interventionnistes et je dis BRAVO!!!

Uber et Airbnb ne sont que le début et nous en serons gagnants. Les syndicats et les socialistes devront s’y faire…