Apprendre à jouer en haute altitude

Avant de partir à la conquête des hauts sommets gaspésiens, il faut d’abord connaître la base du ski alpin. Voilà la mission de l’École de montagne du parc national de la Gaspésie.

Photo : Simon Diotte

En une décennie à peine, la Gaspésie est devenue la mecque du ski hors-piste à l’est des Rocheuses. Sa neige ultra abondante et légère, ses hauts sommets à découvert et ses services de guidage attirent les skieurs et planchistes en quête d’un tapis blanc immaculé. Le ski de montagne — terme qui désigne le sport quand on le pratique hors station, sans remontée mécanique et où la descente se fait sur une piste non damnée — n’est cependant pas à la portée du premier venu.

Sur les sommets gaspésiens, dont plusieurs dépassent les 1000 m d’altitude, sévissent des conditions climatiques extrêmes, comme des vents à plus de 200 km/h — pas pour rien que la forêt laisse toute la place à la toundra —, et des avalanches secouent constamment leurs versants (Avalanche Québec a comptabilisé 57 avalanches naturelles et 33 autres déclenchées par des skieurs pendant l’hiver 2021-2022).

Avant de s’exposer aux « Rocheuses québécoises » et à ses dangers, il faut connaître les bases de sécurité et les bonnes techniques pour faire leur ascension. C’est ce qu’enseigne l’École de montagne du parc national de la Gaspésie, qui s’adresse aux clients des stations peu familiers avec l’univers du hors-piste.

À cette école, le but n’est pas de maximiser le nombre de descentes dans une sortie, mais de vivre une expérience de montagne. « Et si, en prime, on joue dans la poudreuse, c’est un bonus », dit Stéphane Gagnon, fondateur de Ski Chic-Chocs, partenaire de la Sépaq à l’École de montagne.

Au programme d’une journée initiation : un cours théorique d’environ une heure et demie comprenant le choix des skis, la gestion de la chaleur, l’habillement, la lecture des cartes et des bulletins d’avalanche, le fonctionnement des détecteurs de victimes d’avalanche (DVA), etc. La protection du territoire fait aussi partie du cursus, car le haut-relief gaspésien est le domaine du caribou, dont le cheptel disparaît rapidement (il ne restait qu’une trentaine de bêtes aux dernières nouvelles).

Ensuite, c’est la récréation. Les guides professionnels nous emmènent sur le terrain avec une sortie en montagne. Skis, bottes, casques et bâtons sont fournis. Ils choisissent la destination en fonction des conditions du jour, car ces habitués des Chic-Chocs savent où se trouve la plus belle neige, la « champagne powder ». Peu importe où ils nous mènent, les vues seront spectaculaires et l’expérience enivrante. La magie des Chic-Chocs opère rapidement.

Une bonne façon de découvrir les Chic-Chocs sans être un pro de la glisse. Jamais l’école n’a été aussi intéressante.

Initiation au ski de haute route
  • Du 26 décembre 2022 au 10 avril 2023.
  • Information et réservations : 1 800 665-6527
Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.