Chocolat Valrhona : bonheur en tablettes

Le producteur français vient d’ajouter sept tablettes à sa collection… mais ce sont les classiques qui font fondre Yanick Villedieu.

valrhona

 

Valrhona, producteur français de grands chocolats qui s’en va vers ses 100 ans, a d’abord servi les pâtissiers et les chocolatiers professionnels. L’entreprise s’est ensuite tournée vers le grand public, avec des chocolats grands crus tout simplement remarquables.
Art_de_vivre

Elle vient d’ajouter à sa collection sept tablettes, dont des chocolats au lait délicats, pas trop sucrés, mais pas assez « chocolats » à mon goût. Par contre, ses classiques au chocolat noir (dont un grand cru du Venezuela à 72 % de cacao, l’Araguani, explose en bouche) me font littéralement fondre.

Le Guanaja, à 70 % de cacao, est à la fois amer et velouté, presque pulpeux.

Valrhona propose aussi des chocolats précieux millésimés : l’Ampamakia 2013 (Madagascar) et le très fin El Pedregal 2013 (Venezuela), issu d’un « cépage » rarissime, le porcelana.

* * *

À propos de Yanick Villedieu

Yanick Villedieu a effectué sa première incursion dans le monde du journalisme gastronomique en publiant, en 1999, un reportage sur les fromages du Québec dans le magazine L’actualité. Il anime le magazine scientifique radio Les Années lumière sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première et publie régulièrement des articles sur la médecine et la science dans L’actualité, en plus d’y signer la chronique «Plaisirs gourmands». On peut le suivre sur Twitter : @yanickvilledieu.

Laisser un commentaire